Grosses chaleurs : comment adapter les horaires au travail

le
0
Grosses chaleurs : comment adapter les horaires au travail
Grosses chaleurs : comment adapter les horaires au travail

Lorsque le thermomètre grimpe au-delà des 30 dégrés, attention au coup de chaud... Premiers salariés concernés ? Ceux qui travaillent en extérieur. Mais d'autres, lorsqu'ils travaillent sous une verrière ou dans un local mal ventilé, peuvent aussi subir les conséquences d'une longue exposition à une forte chaleur. Si la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) préconise l'évacuation des locaux lorsque la température intérieure atteint ou dépasse 34 degrés en cas de panne de la climatisation, il n'existe cependant pas de règle précise en la matière.

« Le Code du travail impose aux employeurs de prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger la santé de leurs salariés, rappelle Pascale Mercieca, chargée de mission au département expérimentations et développement des outils et méthodes de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact). Mais il n'y a pas de température précisément définie au-delà de laquelle des dispositions particulières doivent être prises. »

 

Equipements, tenues...

Bref, à chaque entreprise de s'adapter aux conditions météorologiques, en fonction de son environnement, de son activité et des conditions de travail que ceux-ci impliquent. « La canicule de 2003 nous a conduits à prendre des mesures spécifiques, explique ainsi Jean-Marie Knoll, patron de la société de construction Knoll, basée à Roeschwoog (Bas-Rhin). Nous nous sommes équipés de plates-formes de maçonnerie hydraulique, pour limiter les efforts liés à la manutention et nous installons sur les chantiers des bungalows avec volets, pour que les ouvriers puissent prendre des pauses à l'ombre, et des sanitaires avec douches. » Ce chef d'entreprise adapte aussi l'équipement de travail de ses collaborateurs : « Nous leur fournissons des tenues comprenant shorts, tee-shirts et casquettes, ainsi que des bouteilles d'eau. »

 

Lorsque la météo ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant