Grosse perte pour ThyssenKrupp après dépréciations

le
0
GROSSE PERTE POUR THYSSENKRUPP APRÈS DES DÉPRÉCIATIONS
GROSSE PERTE POUR THYSSENKRUPP APRÈS DES DÉPRÉCIATIONS

(Reuters) - ThyssenKrupp a publié lundi soir une perte annuelle largement supérieure aux prévisions, en raison d'une forte dépréciation sur ses aciéries aux Etats-Unis et au Brésil, qui sont en vente.

La perte nette s'établit à 4,7 milliards d'euros après minoritaires sur l'exercice annuel clos fin septembre contre 1,3 milliard un an auparavant et un consensus Reuters la limitant à 985 millions d'euros.

Le premier sidérurgiste allemand a dit qu'il avait inscrit une provision de dépréciation de 3,6 milliards d'euros sur sa division Steel Americas et ajouté qu'il passerait le dividende de l'exercice 2011-2012.

ThyssenKrupp a également annoncé son intention de réduire davantage les coûts pour augmenter le bénéfice d'exploitation de deux milliards d'euros durant les trois prochains exercices.

Les pertes de Steel Americas, des allégations de corruption et des enquêtes de concurrence ont poussé le président du directoire Heinrich Hiesinger à supprimer de moitié les effectifs du directoire la semaine dernière et à réclamer un changement dans le "système et la culture du leadership".

"Le projet Steel Americas et les divers manquements n'ont pas seulement causé des dégâts financiers immenses mais aussi une perte de confiance et de crédibilité", explique-t-il dans un communiqué. "Avec les changements intervenus au directoire, le conseil de surveillance a lancé un message clair pour un nouveau départ".

ThyssenKrupp a également dit que la vente de Steel Americas, qui a subi une perte d'exploitation annuelle ajustée de l'ordre du milliard d'euros, comme prévu, se déroulait normalement et devrait être bouclée durant l'exercice en cours.

Le sidérurgiste estime enfin que son chiffre d'affaires, hors Steel Americas et la filiale d'acier inoxydable Inoxum récemment vendue, sera stagnant durant l'exercice en cours, à quelque 40 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation ajusté ressortirait à un milliard d'euros environ contre 1,4 milliard.

Maria Sheahan, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant