Grosse colère d'Alain Juppé sur son blog

le , mis à jour le
2
Alain Juppé, photo d'illustration.
Alain Juppé, photo d'illustration.

« Piquer une colère est parfois salutaire », c'est ainsi que commence le dernier billet de blog d'Alain Juppé intitulé « Faisons-nous confiance ». Le maire de Bordeaux liste les raisons de sa colère qui, à l'en croire, sont multiples : « l'abaissement du débat public, la course à la vulgarité (...), le gros mot qui fera la une des médias », allusion aux propos de Nathalie Kosciusko-Morizet qui a déclaré cette semaine que les climatosceptiques étaient des « connards ». Son texte est une longue anaphore où Alain Juppé commence chacune de ses phrases par « contre », un procédé qu'avait utilisé François Hollande pour son discours, devenu célèbre, « Moi président ».

« La caricature d'une France de race blanche »

Les responsables du courroux du candidat à la primaire de son parti Les Républicains sont eux aussi nombreux, à commencer par les déclinistes, auxquels il s'attaque régulièrement. « Contre le nouveau politiquement correct que nous serinent à longueur de bavardages télévisés les chantres du déclinisme, les nostalgiques d'un prétendu âge d'or, les Cassandre qui annoncent l'effondrement de la civilisation occidentale », écrit Alain Juppé.

Il dénonce également « la sottise qui inspire la caricature d'une France de race blanche », une pique adressée, sans la nommer, directement adressée à Nadine Morano, avant de s'en prendre à « l'arrogance des bien-pensants qui se réclament...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le dimanche 11 oct 2015 à 20:59

    Il cherche les voix des socialos déçus. Rien à attender de ce chiraquien!

  • aerosp le dimanche 11 oct 2015 à 17:50

    A la retraite svp