Grogne des médecins : en pharmacie, "le tiers payant se passe très bien"

le
3
Les pharmaciens appliquent déjà le tiers payant, y compris avec les différentes mutuelles et complémentaires santé.
Les pharmaciens appliquent déjà le tiers payant, y compris avec les différentes mutuelles et complémentaires santé.

Les médecins ne veulent pas entendre parler du tiers payant généralisé prévu par la loi santé de Marisol Touraine. Leurs représentants disent notamment craindre que cela ne fasse peser une charge administrative démesurée sur les médecins. Les laboratoires de biologie, les infirmières, ou les pharmaciens le pratiquent déjà. Alain Delgutte, pharmacien à Nevers, dans la Nièvre, président du Conseil national de l'ordre des pharmaciens, raconte comment ces derniers gèrent le tiers payant. Cela fait une trentaine d'années que nous appliquons le tiers payant, d'abord avec la Sécurité sociale, puis, par la suite, avec les mutuelles. Ça se passe très bien. C'est positif pour le patient puisque cela permet un égal accès aux soins, alors que les prix des médicaments peuvent être très chers. Techniquement, n'est-ce pas compliqué ? Non. La transmission de "lots de factures" se fait informatiquement via un "concentrateur". C'est ce concentrateur qui envoie ensuite les lots aux organismes concernés, aussi bien les caisses d'assurance maladie que les mutuelles. La constitution des lots de factures et leur télétransmission au "concentrateur" ne prennent pas plus d'une à deux minutes. Sa fréquence se fait au bon vouloir de chaque pharmacien. À titre personnel, je le fais tous les deux jours. Mais ça peut être tous les jours ou une fois par semaine. Les paiements qui nous reviennent passent également par le concentrateur. Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpdeniel le mardi 13 jan 2015 à 10:07

    J'attends vos réflexions ... Le médecin sera directement et automatiquement pénalisé (c'est évident) ... en second ... le patient le sera comme il l'est chez le pharmacien actuellement .... actuellement je voudrais bien savoir qu'elle est l'économie réalisée par l'état en interdisant le tiers payant sur les refus de génériques par les patients ... mais je pense que cela doit être intéressant ... je suis certain que les médecins vont pleurer s'ils acceptent ...

  • jpdeniel le mardi 13 jan 2015 à 10:01

    Sauf que ... pour vous donner un exemple, aujourd'hui, si je ne veux pas de leurs génériques, je peux le refuser... et en représailles de l'état, je ne peux pas profiter du tiers payant ! que croyez vous qu'il arrivera quand le tiers payant sera géré par les médecins ? Si ils prescrivent autre chose que ce qui va dans le sens des décision de l'état ?

  • sidelcr le mardi 13 jan 2015 à 09:52

    Fini le "black " là est le problème ?