Grippe chinoise : le silence du ministère

le
0
Les autorités de santé ont fait le choix de ne pas communiquer vers le grand public.

En fin de semaine dernière, quelque 6 500 médecins ont reçu une mise en garde intitulée: «Alerte sanitaire. Recommandation de prise en charge des cas suspects de grippe A H7N9», signée du Syndicat des médecins libéraux (SML). Or «H7N9» ne serait rien de moins que «l'un des plus mortels» des virus de la grippe aviaire, d'après l'Organisation mondiale de la santé, qui n'a toutefois pas trouvé de trace de transmission d'homme à homme.

Selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle, le bilan humain lié à la souche H7N9 est de 27 morts en Chine depuis la détection du premier cas en mars. La majorité d'entre eux se trouve aux environs de Shanghaï. Étant donné les facilités de mutation des virus grippaux, les experts craignent que H7N9 mute et devienne un jour transmissible entre êtres humains, ce qui aurait pour conséquence de déclencher une pandémie. Des cas d'infections ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant