Grippe aviaire : les canards de retour dans les basses-cours du Sud-Ouest

le , mis à jour à 11:47
0

Les oies et les canards sont de retour dans les basses-cours ! Les exploitations avaient été frappées par un arrêté ministériel qui leur interdisait tout élevage peuvent reprendre leur activité. Ce vide sanitaire, imposé pour éliminer les risques de grippe aviaire, après des alertes dans plusieurs départements du Sud-Ouest, prend fin ce lundi. Mais cette reprise reste toutefois très encadrée. Elle se fera sous certaines conditions.

Les palmipèdes de moins d'une semaine issus des couvoirs autorisés pourront être réintroduits dans les exploitations. «Sans préjudice du respect des conditions réglementaires relatives à la biosécurité, ces animaux peuvent ensuite être transférés en zone de restriction pour être mis en place en parcours puis en gavage», indique l'arrêté publié au journal officiel. Reste que si l'élevage de canetons peut reprendre après une complète désinfection, la production, elle, reste encore interdite pendant quatre mois, soit jusqu'à la mi-août. Et celle des oies jusqu'en octobre. Aucun abattage ni activité de transformation ne pourront avoir lieu à partir de palmipèdes de la zone Sud-Ouest , qui représente 71% de la production nationale de foie gras.

VIDEO. Les canards réintroduits dans le sud-ouest après quatre mois de vide sanitaire

Par ailleurs, les éleveurs devront appliquer les nouvelles normes sanitaires plus contraignantes: vide sanitaire chaque année et interdiction de mélanger des générations d'animaux. Des mesures de biodiversité qui vont nécessiter de nouveaux investissements pour les éleveurs. Les coûts supplémentaires sont estimés à 220 millions d'euros par les experts de la filière (sans compter le préjudice lié à l'épizootie,  estimé à 270 millions d'euros). «Notre production doit être fiable au niveau sanitaire, reconnaît Dominique Graciet, président de la Chambre d'agriculture de la nouvelle région Aquitaine, cité par France Info. Il faut passer par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant