Grigris, la chasse est ouverte

le
0
Grigris, la chasse est ouverte
Grigris, la chasse est ouverte

Le lundi 3 octobre, le match retour du troisième tour des qualifications pour la CAN 2017 des moins de dix-sept ans, qui opposait la Guinée au Sénégal, a été interrompu pendant de longues minutes pour une bonne raison : trouver les grigris des Sénégalais. Au bout de cette chasse, une qualification pour les Guinéens, mais surtout une vraie question : et si cette histoire farfelue était à prendre beaucoup plus au sérieux ?

"Il y avait quelque chose au niveau du poteau, je l'ai pris et je l'ai donné au petit qui ramassait le ballon", avait juré l'attaquant et capitaine guinéen, Sekou Camara, au site Foot224.net, après un match qui, entre arbitrage douteux et chasse aux fétiches, restera dans les annales du football africain. En effet, cette rencontre avait déjà tout pour rester dans la légende. Après une victoire 1-0 de la Guinée au Sénégal, le match retour avait dû être décalé de vingt-quatre heures parce que "les arbitres de la rencontre [avaient] raté leur vol de connexion", avaient annoncé les médias guinéens. Ce décalage de dernière minute n'empêche pas les Guinéens de maîtriser leur sujet. Dominateurs, ils pensent ouvrir le score grâce à un penalty, mais le gardien sénégalais répond présent. Dans la foulée, les Lions de la Téranga se permettent même d'ouvrir le score. Décidément, le mauvais sort s'abat sur les Guinéens. Ou plutôt, il ne s'abat étrangement pas sur les Sénégalais. Les coéquipiers de Sekou Camara en sont alors convaincus : leurs adversaires ont placé des grigris dans les cages, ce qui empêche les locaux de marquer. Commencent alors dix minutes de Ghostbusters version fétiches, jusqu'à la fameuse trouvaille du capitaine guinéen. Une fois l'objet balancé au loin, mais aussi grâce à une dizaine de minutes de temps additionnel, Sekou Camara égalise sur coup franc. Comme par hasard. Score final : 1-1, qualification de la Guinée, désillusion pour le Sénégal.

Déviations mystiques


Mais alors un objet, somme toute anodin, peut-il réellement empêcher le ballon de rentrer ? Selon "Papa Vodou", il n'y a aucun doute à avoir là-dessus. "Une fois le grigri placé dans les cages, les autres ne pourront plus du tout marquer. Ça a le pouvoir de rediriger le ballon dans un mauvais sens, quelle que soit la façon dont le joueur va tirer. Il ne pourra jamais y avoir de but", affirme celui qui se présente comme "grand maître occulte, medium voyant et sorcier noir". Mais quand il s'agit d'expliquer pourquoi, "Papa Vodou" est un peu plus embêté. "Ce n'est pas quelque chose de naturel, c'est quelque chose de mystique", reconnaît-il. Sur ce point, Emmanuelle Kadya Tall, anthropologue chargée de recherche à l'Institut de recherche pour le développement…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant