Griezmann tire l'Atlético et bat Getafe

le
0
Griezmann tire l'Atlético et bat Getafe
Griezmann tire l'Atlético et bat Getafe

Buteur dans les premières, puis dans les dernières minutes de ce faux derby de Madrid, Antoine Griezmann a battu à lui seul Getafe (2-0). Une belle performance individuelle qui ne saurait cacher la piètre partition des hommes de Diego Simeone.

Atlético de Madrid 2 - 0 Getafe CF

But : Griezmann (3e, 90e) pour l'Atlético

Le tour de rein est une douleur contagieuse dans l'effectif de Getafe. À en croire les difficultés pour se retourner de la ligne défensive des banlieusards, il agit plus spécifiquement sur les deux centraux. Vergini et Alexis, grands gaillards à la vitesse mesurée, ont ainsi passé quelques minutes angoissantes sur la pelouse du Vicente-Calderón. Leur mal commun répond au nom d'Antoine Griezmann. Nouvelle coqueluche de l'aficion rojiblanca, le Français s'est amusé de ses voisins du sud dans un derby qu'il a décidé. D'abord premier buteur de la rencontre, puis dernier, il a passé son temps à se balader entre les lignes. Tantôt numéro dix, tantôt complément de Fernando Torres, tantôt ailier droit, il a mis une misère gênante à ses adversaires directs. Des adversaires qui remercient tout de même le manque d'entrain des hommes de Diego Simeone sur l'ensemble de la rencontre. Une apathie qu'explique le onze concocté par le Cholo, composé de quelques remplaçants habituels, mais aussi la répétition des matchs. Ou, plus simplement, le manque d'imagination offensive de l'Atlético. Des soucis de fluidité que ne prend pas en considération le classement de la Liga : provisoirement premiers, les Colchoneros attendent, popcorn en main, les difficiles déplacements du Barça à Vigo et du Real à Bilbao.

Le Calderón au rythme de "Merci Griezmann"


Le Vicente-Calderón n'est pas encore plein qu'Álvarez Izquierdo donne le coup d'envoi de ce faux derby de la capitale. Un horaire un peu trop avancé, sortie des bureaux oblige, qui empêche quelques milliers de supporters de profiter de l'ouverture du score précoce de l'inévitable Antoine Griezmann. Sur une passe succulente de son capitaine Gabi, le Gabacho préféré des Rojiblancos se retourne plus vite que ses défenseurs rapprochés et fusille à bout portant Guaita. Le plus compliqué est déjà acquis face à un Getafe…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant