Griezmann cale au mauvais moment

le
0
Griezmann cale au mauvais moment
Griezmann cale au mauvais moment

Après une première partie de saison tonitruante, Antoine Griezmann tourne au ralenti à la pointe de l'attaque de l'Atlético Madrid. L'attaquant français n'a plus marqué depuis cinq matchs avant le déplacement au PSV Eindhoven mercredi soir en Ligue des Champions.

Le coup de la panne pour Antoine Griezmann. Auteur d’un très gros début de saison avec l’Atlético Madrid, le natif de Mâcon marque un peu le pas depuis quelques semaines. Pourtant, son début d’année 2016 ne laissait pas présager d’une baisse de régime. Un but sur la pelouse du Celta Vigo le 10 janvier (Liga), deux face au Rayo Vallecano le 14 (Copa del Rey), deux autres à Las Palmas le 17 (Liga) et un dernier le 27 face à Vigo (Copa del Rey). Mais depuis, l’international français n’a marqué qu’un but sur ses sept derniers matchs disputés et est resté muet lors des cinq dernières rencontres comme dimanche lors de la réception de Villarreal (0-0).

Titulaire aux côtés de Fernando Torres, qui a vu son concurrent Jackson Martinez rejoindre la Chine fin janvier contre un chèque de 42 M€, l’ancien sociétaire de la Real Sociedad s’est pourtant procuré la meilleure occasion de la partie pour les Colchoneros. Mais son coup de tête en première période a frôlé le poteau d’Alphonse Areola, toujours titulaire dans le but du sous-marin jaune. Après la partie, pas question pourtant pour Diego Simeone de pointer du doigt l’inefficacité très récente de son buteur, qui a porté l’Atléti pendant de nombreux mois, notamment en Ligue des Champions où il a terminé premier de son groupe. Préservé, Griezmann est sorti à la 62eme minute de jeu. Car le club madrilène pourrait être tenté de laisser un peu de côté la Liga.

Il faut dire que le FC Barcelone compte désormais huit points d’avance à treize journées de la fin et qu’une place sur le podium est en très bonne voie pour les coéquipiers de Koke, deuxièmes avec six points d’avance sur le quatrième, Villarreal. Le Français, bien parti pour être titulaire avec les Bleus cet été à l’Euro, a l’occasion de rapidement montrer que ce petit coup de mou n’est que temporaire. Cela débute par le déplacement au PSV Eindhoven mercredi soir, pour le compte des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Une formation certes en tête de l’Eredivisie, le championnat néerlandais, mais qui n’a pas une défense de fer. Et rien de tel qu’un derby face au Real trois jours plus tard au Bernabeu pour mettre un terme à ces prémices de doutes pour l’attaquant de 24 ans. D’autant qu’un certain Kevin Gameiro (FC Séville) est passé devant lui au classement des buteurs en Liga (13 contre 12)…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant