#Grhollande : le hashtag des Républicains qui fâche Raffarin

le
2
#Grhollande : le hashtag des Républicains qui fâche Raffarin
#Grhollande : le hashtag des Républicains qui fâche Raffarin

Lundi matin. La conférence de presse de François Hollande va commencer. Tandis que l'ensemble du gouvernement et un parterre de journalistes attendent l'arrivée du chef de l'Etat dans la salle des fêtes de l'Elysée, Les Républicains passent à l'offensive sur Twitter. Pour commenter l'intervention présidentielle, ils invitent les internautes à utiliser deux hashtag : #MoiJe et #Grhollande.

La #ConfPR de @fhollande va bientôt débuter. Pour commenter, utilisez les hashtags #MoiJe et #Grhollande pic.twitter.com/guqhEQz3LR— les Républicains (@lesRepublicains) September 7, 2015

«Moi je», c'est le surnom dont Nicolas Sarkozy a affublé François Hollande au printemps dernier, à l'occasion d'une série de meetings. Façon de moquer l'anaphore «Moi, président», employée par le socialiste pendant le débat télévisé de l'entre-deux tours de la présidentielle de 2012. Quant à #Grhollande... Comment ne pas y voir une référence à la célèbre émission humoristique de Canal + ou, pire, une façon de railler le physique du chef de l'Etat.

VIDEO. Quand Sarkozy appelait Hollande «Moi je»

Pas le physique 

Ce pas de côté n'est en tout cas pas du goût de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, l'un des piliers du parti. Ce mardi matin, sur France Inter, le sénateur de la Vienne a déploré l'utilisation du mot-clé #Grhollande. «Je pense qu’il faut respecter la fonction présidentielle. Quand on est candidat à la fonction présidentielle – ce qui n’est pas mon cas mais celui d’un grand nombre de mes amis – il faut respecter la fonction à laquelle on est candidat», a-t-il sermonné. Et d'enfoncer le clou : «Pour ce genre de choses, ce n’est pas très utile, ça ne fait pas avancer le débat.»

Rue de Vaugirard, le QG des Républicains, l'embarras pointe. Auprès du journal «L'Opinion», un cadre du parti se défend d'avoir voulu attaquer le «physique» du président, tout en reconnaissant que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 8 sept 2015 à 14:53

    Grhollande, bientôt un mot qui sera censuré sur bourso. Profitez-en!

  • miez1804 le mardi 8 sept 2015 à 14:39

    Et d'enfoncer le clou : «Pour ce genre de choses, ce n’est pas très utile, ça ne fait pas avancer le débat.»Peut-etre, mais c'est tellement vrai!LoL