Grèves : les perturbations se poursuivent jeudi

le , mis à jour le
1
Grèves : les perturbations se poursuivent jeudi
Grèves : les perturbations se poursuivent jeudi

De nouvelles perturbations sont à prévoir jeudi dans les trains et sur les routes, en raison d'une grève des cheminots et du mouvement social contre le projet de loi travail, qui affectera également le trafic à l'aéroport d'Orly.

Sur les rails

La SNCF prévoit en moyenne un TER sur deux en circulation mercredi et jeudi, 40% des Intercités, deux TGV sur trois et, en Ile-de-France, 6 Transiliens sur 10 et 3 RER sur 4.

La ligne B du RER sera la moins touchée avec 4 trains sur 5, tandis que la ligne E tournera au ralenti avec 50% des trains. La prévision est de 2 trains sur 3 pour les RER A, C et D. La grève sera aussi particulièrement visible sur les lignes Transilien P (1 train sur 3), L, R, U et J (1 train sur 2).

Pourquoi cette grève ? Le mouvement à l'initiative de la CGT-Cheminots et SUD-rail, vise à peser sur les négociations autour du futur cadre social des cheminots, actuellement en discussion au niveau de la SNCF et de la branche. Il s'inscrit également dans la contestation du projet de loi travail.

Pour vous renseigner

Pour vous renseigner

SUR INTERNET

Se connecter sur le site de la SNCF et du Transilien.

ABCD Trains donne les prévisions des Transiliens par gare.

TER-SNCF pour les TER par région.

PAR TÉLÉPHONE

Pour l’info trafic TGV : 0 805 90 36 35

Pour l’info trafic Transilien : 0 805 70 08 05

Sur mobile avec les applications SNCF, TER Mobile et SNCF Transilien à télécharger gratuitement

Sur les routes 

Les routiers ont prévu de reconduire mercredi leur mouvement de protestation contre la loi travail, partout en France sauf à Marseille, où il ne reprendra que jeudi, a-t-on appris auprès des fédérations FO et CGT des transports.

Des actions de blocages et/ou des barrages filtrants devraient ainsi être menés dans le Nord, à Rouen, Caen, Rennes, Bordeaux ou encore Clermont-Ferrand, selon le numéro de la CGT-Transports, Jérôme Vérité. Dans la région Rhône-Alpes, les militants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • andre40 il y a 7 mois

    tiens donc il y a donc autre chose que la loi travail qui ne sert que de prétexte à la CGT, en réalité c'est rajouter des avantages à ceux déjà acquis chez les cheminots pendant que les chômeurs souffrent, ces mêmes chômeurs dont ils n'ont rien à faire en refusant toutes les réformes depuis des années