Grève SNCF : un train sur deux sur les réseaux Transilien et TGV mardi

le , mis à jour à 20:27
0

Journée difficile mardi dans les transports en commun. En raison de la grève, la SNCF prévoit un TGV sur deux, un Transilien sur deux, quatre TER sur dix et un Intercité sur trois. Dans le détail, sur les grandes lignes, seuls trois TGV sur quatre pour la zone Est, six TGV sur dix pour la zone Paris-Bretagne et Pays de Loire, et un TGV sur deux pour les zones Sud-ouest, Nord, Sud-est et Ouigo devraient circuler. Aucun train de nuit ne sera disponible. A l'international, le trafic sera pratiquement normal pour les Eurostar, les trains allemand (Alleo) et Thalys. En revanche seuls sept Lyria (Suisse) sur dix seront en circulation.

En Ile-de-France, le trafic de la ligne de RER A sera quasi normal. Mais seulement deux trains sur trois pour la E. Un train sur deux pour la B et un train sur trois pour la D. Seuls deux train sur trois seront en circulation pour les lignes K et P/ Un train sur deux pour les lignes J, L, H, N et U. Et un train sur trois pour la ligne R. Sur la ligne T4, seuls un tramway sur trois seront là aussi en circulation, mais avec une interruption complète entre 11 heures et 14 heures.

Appel à la grève de tous les syndicats

«Globalement, l'ensemble du personnel qui viendra en remplacement des grévistes sera placé en appui aux heures de pointe, précise la SNCF. Soit entre 7 heures et 9 heures le matin, et entre 16h30 et 19h30 en soirée. D'autre part, 120 000 mails et 70 000 SMS ont été envoyés aux clients TGV et Intercité pour les prévenir. Ainsi que 300 000 mails et SMS pour les clients TER.»

Tous les syndicats (CGT, Unsa, SUD, CFDT) appellent les cheminots à débrayer pour «peser» sur les négociations en cours sur leurs conditions de travail. SUD, qui militait pour une action reconductible, s'est finalement résolu pour «ne pas ajouter de la division à la division» à participer à une grève «carrée» de 24h. Sans s'associer cependant au même préavis de grève. Le troisième syndicat reproche aux trois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant