Grève générale en Tunisie : de nombreux vols annulés à Orly et Roissy

le
0
Grève générale en Tunisie : de nombreux vols annulés à Orly et Roissy
Grève générale en Tunisie : de nombreux vols annulés à Orly et Roissy

L'appel à la grève générale ce vendredi en Tunisie provoque de grosses perturbations sur les vols en provenance ou à destination du pays. Après l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi, jeudi à Tunis, la compagnie Tunisair ainsi que sa filiale Tunisair Express ont annoncé l'annulation de tous leurs vols programmés.

A l'aéroport d'Orly, desservi par Tunisair et Transavia, seul un départ à destination de Tunis a été assuré vendredi matin, les autres vols ayant été annulés, a-t-on appris de sources aéroportuaires. Sur la seule matinée, «quatre départs sur cinq» ont été annulés à destination de Tunis, Djerba, mais aussi Monastir. Cela concerne «un total de près de 600 passagers». Selon cette source, des mouvements d'humeur de passagers ont eu lieu vendredi à l'aube lors de l'annonce de l'annulation des vols. La situation est redevenue calme après la mise en place d'un dispositif policier renforcé dans l'aérogare.

A l'aéroport de Roissy, tous les vols de la compagnie Air France ont été annulés, selon une autre source. Les rotations des compagnies Air Méditerranée, Syphax Airlines et Europe Airpost devraient être maintenues.

Les passagers des vols annulés ont été prévenus par les compagnies aériennes par le biais de SMS. Sur son site internet, Aéroports de Paris (ADP) conseille néanmoins aux passagers de prendre contact avec leur compagnie.

Jour de deuil national ce vendredi

La grève générale a été lancée par la principale centrale syndicale tunisienne (UGTT) après l'assassinat de Mohamed Brahmi, abattu jeudi près de Tunis. L'UGTT a dénoncé dans un communiqué un «crime odieux». Ce vendredi, la présidence de la République tunisiennea, elle, décrété un jour de deuil national. «A la suite de l'assassinat du coordinateur général du mouvement populaire, le député martyr Mohamed Brahmi, jeudi à midi devant son domicile (...), la présidence de la République annonce un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant