Grève générale des Arabes israéliens contre la violence policière

le
0

RAHAT, Israël, 20 janvier (Reuters) - La minorité arabe israélienne a fermé mardi ses boutiques et ses écoles marquant le point de départ d'une grève de deux jours afin de protester contre les violences policières après la mort de deux de ses membres dans des incidents impliquant les forces de l'ordre. Sami al Jaar, 20 ans, a été abattu par des policiers lors d'une opération anti-drogue dans la ville de Rahat, dans le sud du pays. La police n'a pas expliqué pourquoi le jeune homme avait été tué, se bornant à dire qu'il avait participé à des "émeutes". "Les policiers étaient en danger et ils ont ouvert le feu", a dit Micky Rosenfeld, porte-parole de la police. Dimanche, les funérailles de Sami al Jaar ont été émaillées d'incidents au cours desquels Sami Zayadna, 45 ans, a trouvé la mort lorsque la police a tiré des grenades lacrymogènes sur la foule présente sur le cortège. Les raisons de sa mort sont encore inconnues dans l'attente des résultats de l'autopsie, des habitants expliquant que Sami Zayadna est mort des suites de l'inhalation de gaz tandis que la police dit qu'il est décédé des suites d'une crise cardiaque. Les tensions entre la police israélienne et la communauté arabe, qui compte 1,7 million de personnes soit 20% de la population israélienne, sont de plus en plus vives depuis quelques mois et tout particulièrement depuis la mort d'un jeune arabe de 20 ans abattu après qu'il eut frappé la vitre d'un véhicule de police. La police nie tout usage excessif de la violence dans ses relations avec les Arabes israéliens et souligne la diversité de la société israélienne où la langue arabe a rang de langue officielle et où des magistrats arabes siègent à la Cour suprême. La communauté arabe reste l'une des plus touchées par la pauvreté et le chômage. Elle va tenter pour la première fois de montrer un front uni lors des élections législatives du 17 mars, alors qu'elle était jusque là morcelée en trois partis politiques. (Noah Browning; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant