Grève générale dans la mine de platine de Marikana

le
0

(Commodesk) La situation s'envenime dans la mine de Marikana, près de Rustenburg, dans le nord de l'Afrique du Sud. Une dixième personne est décédée suite aux violences qui ont débuté vendredi dernier et la production est désormais quasiment à l'arrêt.

L'exploitant britannique Lonmin qualifie le conflit de "grève illégale", alors qu'il évoquait jusqu'à présent une rivalité entre les deux principaux syndicats, le NUM et l'AMCU. Environ 3.000 personnes étaient mobilisées mercredi 15 août pour réclamer des hausses de salaires, les mineurs touchant rarement plus de 5.000 rands (493 euros) par mois.

Au début de l'année, Lonmin avait pour objectif d'extraire 800.000 onces de platine à Marikana, soit 12% de la production sud-africaine.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant