Grève des médecins : la porte de la concertation est ouverte selon Touraine

le
8
Grève des médecins : la porte de la concertation est ouverte selon Touraine
Grève des médecins : la porte de la concertation est ouverte selon Touraine

Alors que les médecins généralistes, spécialistes, rejoints par SOS Médecins poursuivent leur deuxième semaine de grève et que certains menacent de faire la grève de la carte Vitale après le 5 janvier, Marisol Touraine, la ministre de la Santé tout en restant droit dans ses bottes sur le principe de la réforme du système de santé s'est prête à dialoguer sur les modalités d'application.

«La porte de la concertation est toujours ouverte, a-t-elle affirmé sur Europe 1. Ma détermination à dialoguer, à échanger, est intacte. J'ai rencontré les organisations professionnelles avant leur mouvement, et nous avons convenu de nous revoir à la rentrée.» Un peu plus tôt dans le Point, elle avait estimé qu'elle était prête travailler «sur les conditions de la mise en oeuvre de la loi notamment sur les garanties de paiement, qui constituent une inquiétude des médecins, que j'entends. C'est pourquoi je dis aujourd'hui aux médecins que le système de paiement sera simple, rapide et fiable.»

Selon elle, un mouvement des médecins pour ne plus prendre la carte Vitale serait surtout pénalisante pour les patients. «Quand on a introduit cette carte il y a quelques années, il y avait des inquiétudes. Aujourd'hui, plus aucun médecin ne la refuse. J'appelle les médecins à être attentifs à cela car ne pas transmettre les actes médicaux avec la carte vitale mais avec des feuilles de soins comme on le faisait autrefois, c'est exposer les patients à des délais de remboursement plus longs», a-t-elle prévenu. Et d'ajouter : «le traitement d'une feuille de soins, c'est deux fois plus de temps qu'un acte transmis par une carte vitale. Ce sont les patients qui seraient directement pénalisés par ce mouvement. La carte vitale est un élément central de la relation entre le médecin et son patient.»

Mais la ministre ne veut rien céder sur le tiers payant, le principal point d'inquiétude des médecins. «Il faut que tout le monde puisse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2931816 le mardi 30 déc 2014 à 11:48

    Au moins les médecins vont faire une sacré économie d'impots en 2015 !!!!Le ministre du budget s'étonnera encore de la baisse des rentrées fiscales. Incompétents !!!!!!

  • M2931816 le mardi 30 déc 2014 à 11:45

    On réquisitionne les médecins libéraux mais on se garde bien de réquisitionner les cheminots lors d'une grève de la SNCF quand elle paralyse le pays!!!!!Comme quoi on réquisitionne ceux qui ne votent pas bien!

  • M2931816 le mardi 30 déc 2014 à 11:43

    Les socialos vont finir à la lanterne.

  • M2931816 le mardi 30 déc 2014 à 11:42

    D'accord pour discuter mais pas sur les sujets qui fachent !!!!!

  • mipolod le mardi 30 déc 2014 à 11:18

    La sécu, à l'image des social.os, est gérée de manière lamentable. Il est plus que temps de mettre en concurrence avec le privé cet organisme complètement dépassé. Les mutuelles, les institutions de prévoyance et les assureurs ont tous les projets viables qu'il faut dans les tiroirs pour remplacer la sécu de manière plus économique et plus efficace.

  • M3379984 le mardi 30 déc 2014 à 11:10

    il existe un nombre +++ de complementaires , et ça va être vraiment passer son temps au tel pour réclamer le versement au compte cest toujours des heures passées le soir à vérifier si tout rentre !! en plus , les tiers payant existe d éjà ,pour les plus démunis !! en pharmacie 1 personne à plein temps pour voir si tout les réglements de la sécu et des complementaires santé rentrent bien dans les comptes de la pharmacie

  • M6437502 le mardi 30 déc 2014 à 10:54

    Les médecins ont raison de refuser le paiement des actes parr la SS.Ils font déjà une bonne partie du travail lui incombant.D'autre part,cela ressemble fort à une fonctionnarisation du système.Inévitablement,au fur et à mesure du départ des anciens médecins,ils seront remplacé par des jeunes qui auront la mentalité de la fonction publique.35 heures,etc...et arrivée massive de praticiens diplomés de la fac de Bamako ou Ouagadougou dont la compétence n'est sans doute pas de grande classe.

  • frk987 le mardi 30 déc 2014 à 10:39

    Grève de la carte vitale, c'est certainement le meilleur moyen de pression, les pharmaciens et les médecins font le boulot de la SS, il en aura fallu du temps à ces gens pourtant diplômes pour comprendre que c'est le seul moyen de pression sans emm... la population !!!!