Grève des médecins : «aucun afflux» aux urgences, affirme Touraine

le
4
Grève des médecins : «aucun afflux» aux urgences, affirme Touraine
Grève des médecins : «aucun afflux» aux urgences, affirme Touraine

Le secteur de la santé est frappé par une grève cette semaine et, a priori, jusqu'au 31 décembre. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), principal syndicat de médecins (généralistes et spécialistes), a appelé ses adhérents, généralistes mais aussi désormais spécialistes, à cesser le travail à partir de ce mercredi 24 décembre pour protester contre le projet de loi santé de la ministre, Marisol Touraine.

«Dans une majorité de régions, le taux de cabinets fermés atteint 80%, voire 90%, en Alsace, Bretagne, Centre...». En moyenne, «70% des confrères, toutes spécialités confondues» sont en grève, assure le président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz. Difficile pour autant d'évaluer l'ampleur du mouvement, d'une part parce que les médecins libéraux ne sont pas obligés de déposer un préavis, d'autre part parce que les fermetures peuvent coïncider avec les congés des praticiens.

«Aucun afflux» dans les urgences assure Touraine

A ceux qui redoutaient que les services d'urgence des hôpitaux soient pris d'assaut, la ministre de la Santé, Marisol Touraine en visite à l'hôpital Trousseau à Paris, avec Manuel Valls, a assuré en début d'après-midi qu'il n'y avait «aucun afflux» et que «les urgences fonctionnent de façon normale». «La situation sur le terrain est parfaitement calme et maîtrisée», a-t-elle ajouté. «Nous n'assistons depuis hier à aucune tension particulière».

Que dénoncent les médecins ?

Médecins spécialistes et généralistes dénoncent plusieurs points du projet de loi santé, comme la délégation de la vaccination aux pharmaciens, le pouvoir accru des agences régionales de santé ou la généralisation du tiers payant (une dispense d'avance de frais) d'ici à 2017. Ils craignent de crouler sous les tâches administratives, de faire face à des difficultés de paiement, que le tiers payant déresponsabilise les patients avec l'idée qu'aller chez le médecin ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le mercredi 24 déc 2014 à 14:28

    Les médecins ont fait des études et ont des responsabilités qui méritent une juste rémunération. Pour le 1/3 payant l'idée est bonne l'ais il ne faudra que les caisses remboursent rapidement les médecins.

  • serge537 le mercredi 24 déc 2014 à 13:37

    ils ne veulent pas faire le travail;;;;mais ne veulent pas que les autres le fassent digne de SUD mais avec un salaire de 5000 a 15000 euros ;;;;;;

  • M3335165 le mercredi 24 déc 2014 à 13:30

    ils sont en vacances de neige...comme chaque année....plus dur s'il faut renouveler par exemple un mouvement courant janvier car là ce seront des pertes non programmées en quelque sorte....

  • jcaumon2 le mercredi 24 déc 2014 à 13:15

    Pipo!!