Grève de trois jours à la mine COMINAK d'Areva au Niger

le
0

NIAMEY (Reuters) - Le personnel de la mine d'uranium COMINAK d'Areva au Niger s'est mis en grève pour trois jours lundi, affirmant n'avoir pas perçu intégralement les primes liées à la réalisation d'objectifs financiers en 2015, ont déclaré deux syndicats.

"Sur les 800 salariés de COMINAK, seuls neuf n'ont pas respecté l'appel à la grève ce matin", a dit Miou Amadou, patron de la section COMINAK du syndicat SYNAMIN, précisant que 70% du montant des primes seulement avaient été versés.

Le syndicat SYNTRAMIN a également apporté son appui à la grève.

Des responsables de la mine et d'Areva n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour réagir à ces informations.

Située dans le nord-ouest du Niger, COMINAK a produit 1.607 tonnes d'uranium en 2015. Areva détient 34% de la mine et une holding publique nigérienne 31%, le japonais Overseas Uranium Resources Development Company 25% et l'espagnol Empresa Nacional des Uranio les 10% restants.

(Boureima Balima, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant