Grève contre la réforme des retraites : la mobilisation s'annonce modeste

le
6
Grève contre la réforme des retraites : la mobilisation s'annonce modeste
Grève contre la réforme des retraites : la mobilisation s'annonce modeste

La mobilisation contre la première réforme des retraites d'un gouvernement de gauche s'annonce modeste ce mardi. Jean-Claude Mailly, le numéro un de FO, a lui-même indiqué qu'il ne s'attendait pas à «une déferlante». La CGT promet, elle, des surprises. Les transports sont en partie perturbés et quelques écoles primaires sont concernées par des mouvements de grève.

Les quelque 180 manifestations prévues dans tout le pays ont commencé ce matin, à l'appel de quatre syndicats (CGT, FO, FSU et Solidaires). Thierry Lepaon (CGT) a déclaré dans la matinée sur France Info que «la mobilisation va vous surprendre». Peu avant 14h30, il tablait sur 300 000 à 500 000 manifestants dans toute la France et assurait ne pas être «déçu» par la mobilisation.

Plusieurs milliers de manifestants à Paris

A Paris, le mouvement, parti de la place de la République vers la place de la Nation, a réuni plusieurs milliers de personnes emmenées par Jean-Claude Mailly et Thierry Lepaon qui se trouvaient en tête du corège. «Il y a un verrou à faire sauter, celui de l'allongement de la durée» de cotisation, a lancé le premier tandis que la foule scandait «retraite, retraite, retraite à 60 ans».

Le secrétaire national de Solidaires Denis Turbet-Delof était présent également pour dénoncer le risque d'un changement de système des retraites. «On ne voudrait surtout pas qu'il y ait une volonté de pousser tout doucement les gens à se tourner vers le principe de capitalisation», a-t-il déclaré. Le président de l'organisation étudiante Unef, Emmanuel Zemmour, a réclamé quant à lui «la prise en compte des années d'étude et de l'insertion professionnelle» dans le calcul des cotisations.

VIDEO. Jean-Claude Mailly dénonce une réforme «anti-jeunes» mardi matin sur France Inter

L'invité de 8h20 : Jean-Claude Mailly par franceinter

Plus de 6 000 à Marseille, de 2 000 à Grenoble et de 4 000 à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le mardi 10 sept 2013 à 17:05

    Il n'y a pas de fonctionnaires normal mais le privé fera savoir son mécontentement dans les urnes .....

  • Phillrug le mardi 10 sept 2013 à 16:31

    Avec une réforme des régimes spéciaux, c'est sur que les manifs auraient moins "modestes". A quant le courage, Messieurs les ministres!!??

  • schebac1 le mardi 10 sept 2013 à 15:30

    une grèvette pour une réformette ...

  • M3182284 le mardi 10 sept 2013 à 15:22

    cac+ 1,6% toujours ça que les bo (l) ches (viques) n'auront pascgtmélenchon dans ta tête

  • zouta le mardi 10 sept 2013 à 13:35

    alors les artisans et libéro, cé kan ta congé payé?

  • zouta le mardi 10 sept 2013 à 13:34

    Mdr, à peine entrée, ils prolonge déjà leur congé annuelle. et tu veux je paye tes impots?