Grève Air France : pas de perte de salaire pour les chefs du SNPL !

le
16
Les dirigeants du SNPL se sont débrouillés pour ne pas perdre de salaire pendant la grève des pilotes d'Air France.
Les dirigeants du SNPL se sont débrouillés pour ne pas perdre de salaire pendant la grève des pilotes d'Air France.

Lors de cette grève des pilotes de la compagnie Air France, la plus longue depuis celle de 1998, plusieurs polémiques sont nées sur la méthode de calcul du pourcentage de pilotes grévistes, donc de vols annulés. Le staff du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) n'aurait-t-il pas faussé involontairement les chiffres ? En effet, ses principaux dirigeants n'ont pas été comptabilisés comme grévistes puisque, selon plusieurs recoupements, ils ne se sont presque jamais déclarés en arrêt de travail auprès de l'entreprise. Ils ont ainsi évité les pénalisations financières afférentes déduites de leurs salaires. Pas de petit profit même quand on fait perdre près de 300 millions d'euros à son employeur. Un jour de grève pour un pilote se traduit sur la feuille de paye mensuelle par la déduction d'un trentième de la rémunération fixe mais surtout par la suppression des primes à l'heure de vol qui représentent 75 % du salaire. Comme dans toute entreprise privée, les représentants syndicaux ont droit à des jours de délégation. Ils sont payés - et même très bien à Air France - puisque le forfait appliqué crédite 6 heures de vol par jour, soit 105 heures par mois, ce qui correspond d'ailleurs aux plus gros salaires des navigants de la compagnie, de l'ordre de 28 000 euros mensuels.Optimisation maximale Les dirigeants du SNPL Air France ont utilisé toutes les ficelles pour éviter le moindre manque à gagner lors du conflit. Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • van-cail le vendredi 3 oct 2014 à 14:00

    Profiteurs provocateurs etc.

  • pichou59 le jeudi 2 oct 2014 à 15:18

    on entend pas beaucoup les politiques!!!; il faut envoyer le Proc?

  • dlabore le lundi 29 sept 2014 à 17:17

    il faut embaucher des pilotes polonais a 1500€ et 150 H de boulot mois

  • digby le lundi 29 sept 2014 à 16:14

    faut les virer - tous

  • dani2293 le samedi 27 sept 2014 à 10:16

    encore une entreprise à fermer en urgence .

  • M8252219 le samedi 27 sept 2014 à 10:01

    Et en plus des Fots-kus planqué derrière leur leur délégation syndicale pour ne pas perdre 1 centime de leurs revenus (entre 15000 et 28000 euros par mois)le système social français s'il n'est pas encore mort est Pour i

  • M8252219 le samedi 27 sept 2014 à 09:56

    Risible cet état d'esprit de salariés hauts de gamme si ça n'était pas catastrophique pour l'entreprise.le système social français est bien mort,le pouvoir de nuisance des syndicats étant devenu la seule réponse aux difficultés rencontrées par la crise actuelle.

  • M6111389 le samedi 27 sept 2014 à 08:36

    La solution .... Mettre la compagnie en liquidation ! .........

  • remimar3 le samedi 27 sept 2014 à 04:56

    Tout ça finira tout droit vers la LJ. Une fois la compagnie liquidée, les pilotes iront émarger dans les compagnies de pays émergents. Ils se verront proposer des conditions de travail en cohérence avec les exigences de rentabilité des compagnies et là on va bien rigoler ! Trop de puces sur un chien tuent la bête à petit feu surtout quand le chien est déjà bien malade.

  • Le_chino le samedi 27 sept 2014 à 04:33

    VOYOUS