Grève à la SNCM : des heurts entre marins et commerçants en Corse

le
34
Grève à la SNCM : des heurts entre marins et commerçants en Corse
Grève à la SNCM : des heurts entre marins et commerçants en Corse

La tension monte à la veille du week-end lançant la saison estivale. Jeudi soir, le navire de la SNCM Jean-Nicoli a dû quitter Porto-Vecchio, en Corse, pour faire cap vers Marseille, après des affrontements entre une centaine de socioprofessionnels pénalisés par la grève depuis le 24 juin des marins grévistes. Les marins de la SNCM réclament à l'Etat et aux actionnaires des assurances sur la mise en ?uvre du plan industriel de l'ancienne direction de la compagnie. Celui-ci prévoit la suppression de 500 emplois, sans licenciements, sur un effectif de deux mille personnes.

Sur ces incidents, la direction de la compagnie a dit souhaiter «attendre le rapport du capitaine» pour réagir, précisant seulement, à ce stade, que «la priorité a été d'assurer la sécurité du personnel et du bateau». «Ils sont arrivés vers 18 heures, ils étaient 100 ou 200. On a compris qu'ils n'étaient pas là pour discuter alors on s'est enfermé à bord. Ils nous ont caillassés et ont mis le feu aux amarres arrière. Le capitaine était obligé d'appareiller», a expliqué Sylvain Passegué, membre de la CGT marin.

Thierry Lepaon : «Un saccage de la part du gouvernement»

Thierry Lepaon estime que les conditions d'une sortie de conflit à la SNCM ne sont pas réunies. «On assiste à un saccage de la part de ce gouvernement de la continuité territoriale entre la Corse et le continent, a affirmé le leader de la CGT ce vendredi sur France Info, estimant que «les conditions d'exploitation ne sont pas réunies pour qu'il puisse y avoir une sortie du conflit». Selon lui, l'accord trouvé entre la CGT, le gouvernement et l'armateur, a été «dénoncé de manière unilatérale à la fois par l'armateur qui n'a pas respecté ses engagements et par l'Etat». Et d'insister : «Quand on signe un accord, il faut le respecter». «Quelle est la possibilité pour les salariés aujourd'hui de se faire entendre si ce n'est que d'exercer leur droit de grève ?», a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le samedi 5 juil 2014 à 10:14

    La CFDT a coulé Sea France en volant l'entreprise, la CGT et Sud couleront la SNCM de la même manière....Les adhérents de la CGT ne renouvellent pas leur cotisations quand ils voient ce que gagne un syndicaliste, pour leur faire perdre leur salaire à eux.....

  • fbordach le samedi 5 juil 2014 à 10:02

    Bienvenue au Kolkhoze! Qu'elle coule, on en trouvera une autre compagnie moins subventionnée, moins chère, moins syndiquée, bref plus efficace!

  • ssierge le vendredi 4 juil 2014 à 23:43

    Je suis habituellement très attaché au droit de grève, mais à la SNCM ils en abusent clairement. La CGT de la SNCM lance le discrédit sur la protection de tout le reste des salariés français. Pour éviter 200 suppressions de postes, ils vont provoquer 2500 licenciements. C'est une honte !!!!

  • olive2a le vendredi 4 juil 2014 à 12:52

    http://www.corsicainfurmazione.org/61254/corse-bilharziose-baignade-interdite-cavu-tarcu-losu/2014/

  • olive2a le vendredi 4 juil 2014 à 12:36

    http://www.alcudina.fr/Bilharziose-pas-de-panneaux-d-interdiction-des-touristes-se-baignent-dans-le-Cavu_a829.html

  • M3890093 le vendredi 4 juil 2014 à 12:35

    Supprimer cette compagnie et mettre tout le monde dehors.

  • duine le vendredi 4 juil 2014 à 12:29

    les syndicats vont encore couler une boite!!!Le problème ici, c'est que nous avons déjà trop payé pour ce bateau qui coule...

  • 445566ZM le vendredi 4 juil 2014 à 12:25

    Pour prolonger une grève M. Thatcher a imposé une mesure démocratique: vote des salariés à bulletin secret, sous contrôle d'huissier. Et la majorité était souvent pour la reprise du travail. Qui dit que cette disposition est trop démocratique pour les syndicalistes français ?

  • M7147238 le vendredi 4 juil 2014 à 12:25

    qu'on les mette aux arrêts

  • pier4564 le vendredi 4 juil 2014 à 12:01

    combien de temps les extrémistes cgt sud feront ils la loi?