Grève à la SNCF : les prévisions de trafic pour mardi

le
0
Grève à la SNCF : les prévisions de trafic pour mardi
Grève à la SNCF : les prévisions de trafic pour mardi

Le trafic ferroviaire sera encore perturbé mardi, mais un peu moins que lundi, par la grève portée par la CGT-Cheminots et SUD-Rail, avec en moyenne quatre Intercités sur dix, deux TGV sur trois et six TER sur dix, selon les prévisions de la SNCF.

 

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont reconduit leur grève, en attendant les résultats de l'ultime réunion de négociation sur le temps de travail des cheminots entamée lundi matin et qui était toujours en cours à 19 heures.  C'est la septième journée de grève consécutive,

 

INTERCITES. les Intercités rouleront au rythme de quatre trains sur dix (aucune circulation de nuit) et les Transiliens et RER, touchés à la fois par le mouvement social et les crues, d'un train sur deux.

 

RER. Si un trafic normal est annoncé sur le RER A, toutes les autres lignes RER sont touchées par la grève et/ou les crues.

 

TGV. Côté TGV, le service redeviendra normal sur l'axe Nord. L'axe Est sera desservi par huit rames sur dix, l'axe Atlantique par deux sur trois, l'axe Sud-Est restera le plus perturbé, avec un TGV sur deux.

 

OUIGO. Quant aux TGV à bas prix Ouigo, neuf sur dix devraient circuler.

 

INTERNATIONAL. A l'international, le trafic sera quasi-normal. Les Eurostar, comme les Alleo (Allemagne), circuleront normalement. Mais les trains Thalys, Lyria (Suisse), Ellipsos (Espagne) et SVI seront touchés dans des proportions variables. Ainsi un seul Thalys, entre Paris et Bruxelles, ne circulera pas mardi matin.

 

Plus d'un conducteur sur deux en grève lundi

Le taux de grévistes à la SNCF, toutes catégories confondues, est passé lundi sous la barre des 10% mais plus d'un conducteur sur deux était encore en grève, précise la SNCF. Ce qui expliquerait les perturbations encore importantes du trafic, au sixième jour d'affilée d'une grève. La proportion de roulants en grève a toutefois baissé lundi par rapport à la semaine dernière, où les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant