Grève à Air France : reprise des discussions entre la direction et les pilotes

le
16
Grève à Air France : reprise des discussions entre la direction et les pilotes
Grève à Air France : reprise des discussions entre la direction et les pilotes

Alors que la confusion régnait mercredi matin autour du sort de la filiale low cost Transavia Europe, les négociations ont repris ce mercredi soir entre la direction d'Air France et les pilotes en grève depuis dix jours.

Dans l'après-midi, la direction d'Air France a confirmé la reprise des discussions avec les syndicats «dans un souci d'arriver à une résolution rapide du conflit», réclamée par le gouvernement. «Les organisations syndicales représentatives, le SNPL (71% des voix, ndlr) et le Spaf (12%), seront reçues par la direction ce soir (mercredi) à 20H30», a précisé le porte-parole du Syndicat national des pilotes de ligne, Guillaume Schmid.

Ce mercredi matin, au dixième jour de grève des pilotes Air France qui cloue au sol près d'un avion sur deux, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies avait annoncé le retrait du projet concernant Transavia en Europe. «Le projet Transavia Europe est abandonné par la direction d'Air France», avait-il déclaré sur RMC, prenant la peine de préciser que «le projet n'est pas suspendu pour trois mois». Et le secrétaire d'Etat, d'ajouter que, dans ces conditions, la grève des pilotes n'a plus aucune raison d'être. En revanche, Alain Vidalies avait affirmé son soutien au projet de développement de Transavia France, qui pourrait «créer 1 000 emplois, dont 250 de pilotes».

Une annonce que la compagnie a rapidement démentie. «Aucun changement dans les négociations ne permet d'affirmer que ce projet est retiré. La proposition reste de suspendre ce projet (NDLR. Transavia Europe) et d'ouvrir une large concertation, un large dialogue avec les partenaires sociaux d'ici à la fin de l'année, comme avancé par la direction lundi», a déclaré son porte-parole.

VIDEO. Alain Vidalies sur RMC affirme que Transavia Europe est abandonné

Valls : «Trouver une solution dans les heures qui viennent»

A plusieurs reprises, Alexandre de Juniac, Pdg du groupe Air ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le mercredi 24 sept 2014 à 20:29

    3900 pilotes, 350 avions... Art. de mai 2012: Pour C. P., délégué syndical Alter [syndicat du personnel naviguant de la compagnie], il y aurait d’autres moyens que les départs volontaires pour réduire les sureffectifs, estimés à 212 personnes, sur un total de 4.000 pilotes.

  • mark92 le mercredi 24 sept 2014 à 20:21

    Ben le gouvernement parle avant d'agir. N'est ce pas Monsieur le ministre de l'intérieur. Comment se moquer du monde ?? Un couac par jour jusqu' à 2017 ??

  • lsleleu le mercredi 24 sept 2014 à 20:08

    Si déjà il y avait concertation entre le PDG et le gouvernement ça éviterait des annonces sans fondements COUAC COUAC COUAC !

  • tropfort le mercredi 24 sept 2014 à 19:50

    Nos vrais ennemis, c'est la génération proche du départ à la retraite, effectivement ! Ils grattent tout et se barrent rentiers en faisant un bras d'honneurs aux jeunes. Je vous hais, Messieurs, et j'ai pourtant 46 ans.

  • tropfort le mercredi 24 sept 2014 à 19:47

    Français qui paient l'IR... vous allez morfler ! Nos ennemis les syndicats négocient...

  • CUP108 le mercredi 24 sept 2014 à 19:06

    Un lock-out est-il possible juridiquement en France au USA oui.Si oui M De Juniac et M Gagey faite le et réembauché des pilotes volontaires tout en gardant le personnel au sol qui lui fait tous les efforts pour remonter AF depuis 5 ans déjà.

  • fbordach le mercredi 24 sept 2014 à 18:50

    Si Transavia n'est pas mis en place, Air France, confrontée à une concurrence de plus en plus rude n'existera plus dans 10 ans. Mais les papys grévistes (regardez la moyenne d'age des privilégiés...), accrochés à leurs avantages, s'en moquent, d'ici là ils seront en retraite... Un peu comme nos députés et sénateurs!

  • yves288 le mercredi 24 sept 2014 à 18:24

    ce qui n'est pas dit c'est que AF propose une prime de l'ordre de 100 Ke et le maintien du salaire aux pilotes qui acceptent de basculer sur Transavia + des avantages complémentaires

  • wotan1 le mercredi 24 sept 2014 à 16:32

    Courage de Juniac, les Français soutiennent votre politique. Ne cédez pas car AF doit montrer le bon chemin à une France frileuse et cloisonnée.

  • paspad le mercredi 24 sept 2014 à 16:09

    on espère que ces incompétents ne vont pas décider à la place de de Juniac ....... le low cost représente 40% des vols sur de nombreuses destinations