Grève à Air France : négociations dans l'impasse, un vol sur deux ce samedi

le
7
Grève à Air France : négociations dans l'impasse, un vol sur deux ce samedi
Grève à Air France : négociations dans l'impasse, un vol sur deux ce samedi

La situation d'Air France «devient extrêmement délicate», a estimé vendredi soir un porte-parole de la compagnie française après le nouveau refus de ses pilotes de se remettre au travail après 12 jours de grève. Dans l'après-midi, des négociations autour du développement de la compagnie low cost Transavia France, filiale d'Air France, se sont poursuivies mais n'ont pu aboutir au scénario de sortie de crise espéré. Les pilotes poursuivent donc leur grève samedi, après le refus du gouvernement et de la direction du groupe de nommer un médiateur. L'impasse semble totale.

La compagnie a prévu d'assurer plus d'un vol sur deux samedi, une légère amélioration par rapport à la veille (48%). Vendredi, les taux d'annulation sont restés très élevés à Marseille (85%), Toulouse (84%) et Nice (69%), contrairement à Rennes (25%).

Les pilotes exigent une médiation, Matignon refuse. Dans la soirée, les pilotes du SNPL, syndicat majoritaire, se sont dits prêts à reprendre le travail si un «médiateur indépendant» était nommé pour trouver un accord. Ils se sont vus opposer un non très ferme de la part du gouvernement comme de la direction. «Depuis 12 jours la négociation a été intense, des avancées ont été faites par la direction. (...) Une solution de sortie du conflit est sur la table, aux pilotes de s'en saisir. (...) Chacun est maintenant face à ses responsabilités», a fait savoir le cabinet de Manuel Valls. Il n'y a pas lieu de nommer un médiateur après «des dizaines d'heures de négociations» a déclaré Eric Schramm, porte-parole d'Air France, qui a dit la surprise de la direction de voir les représentants des pilotes quitter la salle des négociations vendredi alors que «la discussion se passait bien».

Le plan «de sortie de crise» de la direction rejeté par les pilotes. La direction d'Air France a annoncé ce vendredi soir avoir proposé aux syndicats de pilotes en grève un protocole «de sortie de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alain..c le samedi 27 sept 2014 à 18:11

    Air France et SNCM même combat, la chute finale.

  • lilian92 le vendredi 26 sept 2014 à 18:49

    C'est une honte mais ils ont eu le soutient de Valls. Avec 27000 euros de salaire mensuel et 565 H par an ! Effectivement ils finiront par déposer le bilan !

  • M9390997 le vendredi 26 sept 2014 à 18:42

    Ils finiront par passer cet entreprise sous un pavillon des Emirats ! et tout le monde dehors.- Pour ce qui me concerne, suite au dernier voyage sur AF vol AF166 et retour KLM4991, c est terminé pour moi, je vais voir d autres compagnie plus confortables et acceuillantes.

  • alain..c le vendredi 26 sept 2014 à 18:40

    c'est quand les lettres de licenciement?

  • fquiroga le vendredi 26 sept 2014 à 18:07

    Prolongation jusqu'au dépôt.....(du bilan).....

  • coriolix le vendredi 26 sept 2014 à 17:53

    C'est la fin du système AF.

  • wotan1 le vendredi 26 sept 2014 à 17:40

    C'est beau le corporatisme à la française.Tellement habitués au vol que ça finit par leur monter à la tête.