Grève à Air France : les clients invités à reporter leur voyage

le
4
Grève à Air France : les clients invités à reporter leur voyage
Grève à Air France : les clients invités à reporter leur voyage

La situation risque d'être tendue entre le 15 au 22 septembre dans les aéroports en raison de l'appel à la grève de trois syndicats (SNPL, SPAF et Alter) d'Air France. En cause : le plan de restructuration de la compagnie Perform 2020 et le développement de la filiale low cost Transavia. Avant même les ultimes négociations avec les partenaires sociaux, la direction propose à ses clients de modifier gratuitement leur billet pour un voyage avant le 15 septembre ou de le reporter entre le 23 et le 30 septembre.

Les passagers peuvent aussi opter pour «un avoir valable un an sur Air France ou KLM pour un report du voyage au-delà du 30 septembre 2014, un changement de destination ou de point d'origine ou une annulation du billet», précise la compagnie.

Une anticipation dictée, selon la direction d'Air France, par le fait que même si «les discussions vont se poursuivre sans relâche dans les jours à venir afin de trouver un accord», l'estimation du nombre de grévistes et les répercussions sur ses clients ne seront connues que 48 heures à l'avance si la grève est maintenue.

Les discussions achoppent sur le statut des pilotes de Transavia

Pour l'heure, les trois syndicats sont en désaccord sur la manière dont le groupe veut réorganiser son réseau court et moyen-courrier qui pourtant affiche encore un déficit en 2013 de 120 millions d'euros. Mais le principal point de cristallisation porte sur le statuts des pilotes de sa filiale low cost Transavia.

Selon la direction, «dès la naissance de cette filiale, en 2007, une négociation s'est engagée avec les pilotes pour accompagner la croissance de cette compagnie jusqu'à ce qu'elle atteigne 14 appareils. C'est le cas aujourd'hui. Nous devons préparer la prochaine saison d'été de Transavia, qui verra entrer cinq nouveaux appareils dans la flotte. Pour cela, nous devons trouver un accord avec les pilotes, avait expliqué Frédéric Gagey, le PDG d'Air France. Le développement de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jackie le mardi 9 sept 2014 à 17:44

    merci aux syndicats......

  • jackie le mardi 9 sept 2014 à 17:39

    changez de patron, si vous êtes pas d'accord, la boîte ne vous appartiens pas, alors les syndicats, faites nous voir comment vous feriez pour gérer une boîte avec vos sous, et non des grèves avec l'argent des patrons

  • jackie le mardi 9 sept 2014 à 17:34

    tu n'es pas d'accord syndiqués, change de job, et de patron, tu verras c'est mieux ailleurs, dépêches toi avant que ta boîte ferme

  • kejocol le mardi 9 sept 2014 à 17:26

    Voila notre probleme en France , ce sont les clients qui doivent s'adapter. pas etonnant que Air France soit en deficit, les clients vont ailleurs et ils ont bien raison. ces grandes compagnies avec pour actionnaires l'etat ( Air france, EDF, SNCF,...) croient que nous sommes obliges d'utiliser leur service et ne nous considerent pas comme des clients mais comme des usagers. resultats, des entreprises non competitives et trop cheres.