Grève à Air France : 41 % des vols assurés lundi

le
5
Grève à Air France : 41 % des vols assurés lundi
Grève à Air France : 41 % des vols assurés lundi

Air France prévoit d'assurer 41 % de ses vols lundi, a annoncé, dimanche à la mi-journée, la direction de la compagnie dans un communiqué. Le taux de grévistes reste estimé à 65 % pour ce qui sera le 8e jour de grève de la part des pilotes. Dans ce même communiqué, Air France précise que «comme prévu», 38 % des vols sont assurés pour la journée de dimanche. 

De son côté, le gouvernement se montre inquiet quant à l'avenir d'Air France. Alors que les pilotes de la compagnie entament lundi une deuxième semaine de grève, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, appelle ce dimanche, sur France info, à trouver un «compromis», redoutant sinon «le sort» qui serait celui de la compagnie aérienne. 

Revenant sur le point de friction entre la direction et les pilotes, à savoir Transavia, la filiale low cost que le groupe Air france - KLM souhaite développer, il estime que le «low cost, ce n'est pas un choix, c'est un passage obligé. C'est ça la réalité. Je pense que les pilotes en sont pleinement conscients».

«Air France est une compagnie fragile»

«Le gouvernement souhaite que la grève s'arrête. Il faut qu'il y ait un compromis, c'est le message du gouvernement aujourd'hui. Il faut avoir une démarche positive dans cette situation. Sinon, je pense que c'est le sort de la compagnie qui peut être en cause», a ajouté Alain Vidalies.

Intervenant par ailleurs sur Europe 1, le secrétaire d'Etat a souligné que la société «Air France est une compagnie fragile, financièrement fragile, contrainte de s'adapter à un phénomène majeur qui est l'émergence du low cost». «J'appelle chacun, et les pilotes et la direction, à faire œuvre de responsabilité. Il faut maintenant qu'on en sorte», a-t-il ajouté.

Un taux de gréviste en hausse ce dimanche

Air France affirme assurer 38% des vols ce dimanche contre 45% samedi. Le taux de grévistes est en hausse avec 65% des pilotes qui refusent de travailler ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le lundi 22 sept 2014 à 08:09

    il faut déposer le bilan et mettre tout le monde au chômage. Ils ne retrouveront plus jamais leurs salaires, et soit accepteront une augmentation de 30 % des heures et une baisse de salaires, soit, ils ne travailleront plus jamais. Bon débarras

  • M250378 le dimanche 21 sept 2014 à 14:02

    "Le low cost à ravagé le transport routier avec une concurrence féroce des gens de l'Est."Ouverture des frontières et libre circulation des personnes, rien à dire. C'est l'Europe, leur Europe pas la nôtre.

  • M5112736 le dimanche 21 sept 2014 à 13:54

    évolution des business plan dans le transport est inévitable. Le low cost à ravagé le transport routier avec une concurrence féroce des gens de l'Est. L’ aérien suivra. Un pil trouve du travail demain sur toute la planète. Pas les autres employés qui n'auront que pôle emploi . Les pilotes se fichent d’ AIR FRANCE. Mettre en péril la boîte pour des intérêts de corporation très très privilégiées en se foutant éperdument du sort des autres personnel est juste nauséabond

  • cavalair le dimanche 21 sept 2014 à 13:20

    Les pilotes sont aussi pour rris que le gouvernement

  • gl060670 le dimanche 21 sept 2014 à 13:07

    l'abus de grève doit être condamné et punis, faut penser aux autres sans dents de la compagnie