Grenoble croque l'OM ! .

le
0
Grenoble croque l'OM ! .
Grenoble croque l'OM ! .

Encore en vacances, les joueurs de l'Olympique de Marseille ont été dévorés par le GF38 à l'issue de la séance de tirs au but. Une défaite logique lors d'un match où Goliath n'était pas celui que l'on pensait.


Grenoble - OM
(3-3)

M. Nasrallah (10'), F. Hachi (48'), S. Bengriba (120') pour Grenoble , A. Gignac (6'), A. Gignac (33'), A. Ayew (98') pour Marseille.



Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani ont au moins eu le mérite d'assumer leur rab de vacances. Moins courageux que leurs homologues sud-américains, les joueurs de l'Olympique de Marseille ont les pieds sur la pelouse douteuse du stade des Alpes mais la tête sur une île paradisiaque. Manque de bol, en face, les lascars de Grenoble ont beau évoluer en CFA, ils ne sont pas là pour leur servir un cocktail coloré, avec un petit palmier dans le verre. Et si la France du foot est fière de ses histoires qui content l'affrontement entre David et Goliath, l'OM nous a appris ce soir que le petit n'est pas toujours celui que l'on croit.
De l'art de prendre son adversaire de haut
L'esprit de Noël a t-il remplacé l'effet Bielsa pendant la trève ? C'est en tout cas ce que montrent les premières minutes d'une rencontre que les Phocéens prennent par dessus la jambe sans même s'en cacher. Scandaleux dans l'investissement, les onze vacanciers alignés par Bielsa (dix plus Gignac, en fait), sont rapidement pris à la gorge par l'escouade locale, fermement décidée à faire de ce 32ème de finale un coupe-gorge. Et si le coup franc de Diri suite à une faute bête de Thauvin meurt finalement au ras du poteau gauche de Samba, le banc marseillais comprend vite ce qui va lui arriver. Impeccables sur le plan de l'engagement et de la mentalité en Ligue 1, les visiteurs perdent les duels, commettent des erreurs bêtes à la relance et ailleurs et souffrent sur les accélérations iséroises. Ironie du sort, ce sont eux qui ouvrent le score contre le cours du jeu grâce à un rush d'André-Pierre Gignac, dont la frappe de l'intérieur du pied droit ne laisse aucune chance à Cattier. Un but qui, en temps normal, aurait coupé court à l'enthousiasme d'une équipe de CFA, l'équipe de l'élite s'enlevant une belle épine du pied en ouvrant le score. Sauf que cet OM à l'étrange de...









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant