Grenier sort enfin de la cave

le
0

Absent depuis le début de saison pour cause de blessures à répétition, Clément Grenier a enfin fait son grand retour mercredi dernier face à Bastia. Après presqu'un an d'attente, le chouchou des supporters lyonnais revient pile à temps, à l'heure du sprint final. Comme un signe du destin.

Cette saison, il n'a joué qu'un quart d'heure. C'était en août dernier, lors du match de barrage aller de Ligue Europa face à l'Astra Giurgiu. Entré à la place de Steed Malbranque, Clément Grenier faisait déjà son grand retour après avoir manqué la Coupe du monde sur blessure. Depuis, plus rien. Le garçon ronge son frein, loin de sa bande de potes qu'il voit s'éclater sur le terrain. Huit mois, exactement, que le milieu de terrain lyonnais attendait de refouler les pelouses de Ligue 1. Depuis mercredi dernier et son entrée face à Bastia, c'est chose faite. Et sans rechute, s'il vous plaît. Ce dimanche, il est encore dans le groupe qui se prépare à affronter l'ASSE. C'est désormais une certitude, Clément Grenier est bien de retour.
Des mois de souffrance
Huit mois d'absence. Soit une éternité pour Clément Grenier. Car si l'OL réussit une saison incroyable, lui n'a pas eu la chance d'en être. Éloigné des terrains pour des problèmes aux adducteurs, le milieu de terrain n'a presque pas joué depuis un an. Quelques matchs en fin de saison dernière et un quart d'heure en barrage de Ligue Europa en août dernier, voilà tout. Depuis, rien, mise à part des galères et de la souffrance, comme il l'expliquait dans les colonnes de L'Équipe, en mars dernier : "C'est horrible ! Six mois que je ne vois pas le bout du tunnel ! Un an et demi que j'ai des douleurs ! Ça ronge..." Car s'il fait de son mieux pour revenir au plus vite filer un coup de main à son équipe, Grenier n'y arrive pas, gêné continuellement par des douleurs récurrentes aux adducteurs. Une souffrance qui n'est pas loin de le pousser à bout, comme il le confiait, au cours du même entretien : "Oui, ça m'est arrivé de craquer, de vouloir tout foutre en l'air. Il y a un mois, j'étais perdu, je restais cloîtré chez moi". Pourtant, malgré tout ça, Clément s'accroche. Le milieu de terrain persiste, s'entraîne sans relâche dans le but de revenir au plus vite. Et à force de travail, le ciel finit par s'éclaircir au-dessus de sa tête. Le bout du tunnel, Grenier l'a enfin aperçu le 4 avril dernier. Ce samedi-là, le Lyonnais fait enfin son grand retour sur un terrain de football, avec la CFA de l'OL. Et face à la réserve de Monaco, le garçon montre qu'il n'a pas perdu la main avec un penalty transformé et un coup franc envoyé sur la barre. Grenier peut enfin sourire, le calvaire est derrière lui.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant