Grenier entretient le flou

le
0
Grenier entretient le flou
Grenier entretient le flou

En compagnie de Bafétimbi Gomis et Maxime Gonalons, Clément Grenier anime le Mercato lyonnais. Partira ? Partira pas ? Pas un jour ne se passe sans que les supporters de Lyon ne se posent la question. Une question à laquelle l'intéressé lui-même n'a pas de réponse pour le moment. Si, comme nous vous l'annoncions précédemment, son souhait de départ est de quitter l'OL, il n'est pas seul décisionnaire dans ce dossier compliqué. Son président, Jean-Michel Aulas, ne souhaite pas le lâcher et compte bien le prolonger à un an de la fin de son contrat. Mais la prolongation ne se fera pas à n'importe quel prix et passera inexorablement par une importante revalorisation salariale. C'est en tout cas un dossier qui tient à c?ur au président lyonnais, très critiqué après la vente du très prometteur Anthony Martial en faveur de Monaco pour 5 M?.

Grenier : « Un petit peu compliqué »

En prolongeant Grenier, Aulas veut passer un message fort et rassurer les supporters, sceptiques sur l'orientation donnée au club. Mais la bataille s'annonce longue. « J'aimerais être fixé, a déclaré Clément Grenier dans les colonnes de L'Equipe. Malheureusement, on n'a pas finalisé quoi que ce soit avec qui que ce soit. (?) Il y a une réunion prévue rapidement avec le président et le coach, j'attends ça avec impatience. (?) Je communiquerai sur mon avenir dès que tout sera clair.» Le néo-international français confirme sa position sur RTL : « Aujourd'hui, j'ai du mal à communiquer sur mon avenir parce que je ne suis pas fixé. Je préfère attendre d'être sûr à 100% de ce qui va arriver pour pouvoir le faire. Même pour moi, c'est un petit peu compliqué. »

Grenier : « Si le club ne veut pas me vendre, je serai lyonnais »

« Le choix, je ne l'ai pas encore fait », aime rappeler Grenier, histoire de mettre la pression sur ses dirigeants. « Le président sait ce que je veux, c'est pour ça qu'on va essayer de se mettre d'accord, a-t-il poursuivi. De toute façon, il me reste un an de contrat, donc quoi qu'il arrive, si le club ne veut pas me vendre, je serai lyonnais. Et s'il y a une proposition avec Lyon et qu'on peut se mettre d'accord, ce sera avec plaisir. » Si cette déclaration peut rendre optimistes les Gones, Grenier n'oublie pas de tempérer en adressant un petit message aux supporters : « Bien sûr que je me mets à leur place. Inversement, des choses se sont passées en début de saison et ils peuvent aussi se mettre à ma place. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant