Grégory Arnolin : " J'essaie de préparer la reconversion en jouant "

le
0
Grégory Arnolin : " J'essaie de préparer la reconversion en jouant "
Grégory Arnolin : " J'essaie de préparer la reconversion en jouant "

Grégory Arnolin a passé une bonne partie de sa carrière au Portugal avant de rejoindre le FC Goa la saison dernière. Un fin connaisseur de la culture portugaise donc, mais aussi un manager au sein de la structure de gestion sportive ProEleven. Interview d'un type qui a de la suite dans les idées.

Comment a commencé ton parcours dans le foot ? J'ai commencé à Montfermeil. J'ai fait ma formation au Red Star, puis 4 mois au PSG à 15 ans, j'ai même pas eu le temps de jouer en compétition. Après, j'ai fait plusieurs clubs : Livry-Gargan, Les Lilas, Torcy... J'ai rebondi à Villemomble, en DH. J'avais toujours le rêve d'être un footballeur professionnel. À Villemomble, on est venu me voir, une équipe portugaise de 3e division, ils m'ont demandé si je voulais tenter. J'ai dit " En France, on ne me donne pas ma chance, alors OK, pourquoi pas ! " À ce moment-là, je passais des diplômes, j'étais en licence STAPS, mais j'ai décidé de risquer et voilà ! Aujourd'hui, je ne m'en plains pas.
" Zico voulait me retenir cette saison, j'y retourne en septembre "
Tu as fait l'essentiel de ta carrière dans la péninsule ibérique... J'ai fait un an et demi en 3e division, après je suis passé en 1re, ça fait presque 10 ans : Gil Vicente, Marítimo, Guimarães. J'ai été vendu en Espagne où j'ai fait 4 ans. Je suis revenu à Paços de Ferreira pour 6 mois. On a fait le préliminaire de Ligue des champions, contre le Zénith, on a perdu les 2 matchs, 4-1 à la maison, 3 ou 4-0 chez eux. Du coup, on a joué en Ligue Europa, contre la Fiorentina, le Dnipro, et une autre équipe, je sais plus, une équipe de Roumanie... J'ai fait 6 mois, après j'ai passé 6 mois sans rien faire, parce que je voulais prendre un peu de recul. C'est à partir de ce moment-là que j'ai commencé à penser à la suite, avec ProEleven. Le patron, Carlos Gonçalves, est un ami, un conseiller depuis mon passage à Guimarães en 2008.
Mais d'abord, un passage en Inde avec Zico et Pirès ? L'année dernière, j'ai été drafté, je suis tombé à Goa, et ça s'est bien passé. Je suis tombé sur un des meilleurs endroits. Y a la mer, ils aiment bien le football, puis Zico, Robert Pirès... C'était super. Goa, c'était portugais, Zico parle portugais, il y avait des joueurs portugais... Je pouvais pas demander mieux ! Au bout de la première partie, on était dans les derniers. On a fini 2es, on a fait les play-offs, et on s'est fait sortir aux tirs au but contre Kolkata, qui a gagné à la fin. Mais avec Zico, l'objectif, c'est toujours de gagner. Il a voulu me…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant