Greff : «Le PS oublie les classes moyennes»

le
4
Hollande «se trompe» sur le quotient familial, selon la secrétaire d'État à la Famille, invitée mercredi du Talk Orange - Le Figaro.

La secrétaire d'État à la Famille Claude Greff ne veut pas entendre parler de la suppression ou de l'aménagement du quotient familial que propose François Hollande. «Oui» elle trouve scandaleux de vouloir moderniser un système qui date de 1945. «Le PS se trompe, estime Greff. Il est en train d'opposer les pauvres et les riches et il oublie une catégorie de Français qui est essentielle: les classes moyennes.»

Alors que le conseil des prélèvements obligatoires a calculé que les 10 % des foyers fiscaux les plus riches concentrent 46 % de l'avantage fiscal, la secrétaire d'État fait valoir que sa suppression se traduirait par un manque à gagner de «951 euros par an» pour un couple d'enseignants, gagnant chacun 2 200 euros mensuels et ayant deux enfants. À ses yeux, la politique familiale a fait la démonstration de son efficacité. La France y consacre plus de 100 milliards d'euros par an, soit 5 % de la richesse nationale contre 2,5 % en moyenne dans les a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 12 jan 2012 à 08:54

    JPi - Si les journalistes faisaient leur boulot, aujourd'hui, nous parlerions de diminution des dépenses de l'état plutôt que de taxations nouvelles ou d’emprunts supplémentaires ou d'insultes entre candidats. Nos gouvernants sont des nains et les journalistes une nouvelle race d'inutiles. Heureusement, un peu à la fois, ils font faillite à commencer par la presse écrite. La presse écrite et les ‘politics ‘ étant très liés, nous, on ne se plaindra pas s’ils disparaissent ensemble.

  • M4189758 le jeudi 12 jan 2012 à 08:53

    JPi - Pas de solution proposée par Sarko ou Hollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Je propose la : « Fin des abus ». 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales. 5 - Taxation à mort des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent. « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »

  • M4189758 le jeudi 12 jan 2012 à 08:52

    JPi - Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément. L’impôt qui se conçoit mal s’énonce difficilement et les mots pour le dire viennent des POLIS TIQUES.

  • M4189758 le jeudi 12 jan 2012 à 08:52

    JPi - Travailler plus pour payer plus d'impôt : c'est 30% de la solution. Réduire les dépenses de l’état : c'est 70% de la solution. Le mur de la dette c'est comme le mur du son : ça pète en passant. Il n'y a pas de solution soft. Quand, nos ‘polis tiques’, commenceront-ils à dépenser moins ? Pour le 1er avril le premier vrai plan de rigueur pour l’état ? Allons, COURAGE !