Greenpeace : la fermeté de Medvedev face à Ayrault

le
2
Les échanges ont été appuyés entre le premier ministre français et son homologue russe, vendredi, au sujet de l'arrestation des militants écologistes retenus par Moscou.

De notre envoyée spéciale à Moscou

À son arrivée à Moscou pour la 18e session du séminaire intergouvernemental franco-russe, Jean-Marc Ayrault avait donné le ton sur la question des droits de l'homme. L' «amitié» entre les deux pays «autorise aussi la franchise», avait assuré le premier ministre jeudi aux étudiants du collège universitaire français de Moscou. «Et c'est avec franchise que nous évoquons, ensemble et dans le respect mutuel, nos différences, comme c'est le cas sur la Syrie et sur la portée universelle des droits de l'homme», avait-il ajouté, sans citer un dossier très sensible, celui de 30 militants de Greenpeace, parmi lesquels le Français Francesco Pisanu, interpellés et placés en détention provisoire suite à une opération menée sur une plateforme Gazprom en Arct...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le samedi 2 nov 2013 à 13:57

    Le zéro contre Medvedef, zéro a aucune chance, ils ne pensent pas de la même façon. Et pour le moment c'est la Russie qui conduit le bal.

  • ltondu le samedi 2 nov 2013 à 13:13

    Ma cote va encore chuter, pitié ! En fait je suis bon à rien mais chutt...