Greenpeace, l'écologie coup de poing

le
0
L'ONG se démarque en France par ses actions très médiatiques, notamment contre le nucléaire. Une façon de communiquer qu'elle utilise ailleurs dans le monde. » Les centrales nucléaires, des sites ultrasécurisés

Centrales nucléaires investies, banderoles déployées sur la pyramide du Louvre où à l'intérieur de l'Assemblée nationale, en plein séance... En France, l'ONG Greenpeace se démarque par ses actions coups de poings et les moyens très médiatiques qu'elle emploie pour véhiculer ses messages. Tout dernier exemple en date, celui des 29 militants qui ont réussi à pénétrer lundi sur le site de la centrale du Tricastin (Drôme) pour dénoncer des failles dans la sécurité. Mais d'autres actions restent dans les esprits, comme l'intrusion d'activistes dans deux autres centrales, celle de Nogent-sur-Seine et du Cruas, en décembre 2011. Ou les campagnes en mer sous très haute tension, quand l'ONG dénonçait les essais nucléaires menés par la France à Mururoa: en 1...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant