Greenpeace dans les filets de Poutine

le
0
Le Kremlin reste sourd aux appels lancés en faveur des militants écologistes arrêtés en mer de Barents. Ces derniers sont inculpés pour piraterie.

Correspondant à Moscou

L'aventure maritime des militants de Greenpeace tourne au bras de fer diplomatique. Depuis leur ascension très médiatique, le 18 septembre, sur une plate-forme de forage de Gazprom en mer de Barents, les 29 écologistes, ainsi qu'un photographe indépendant, sont incarcérés dans une prison de Mourmansk jusqu'à leur procès, prévu le 24 novembre. Ils sont inculpés pour piraterie, un chef d'accusation qui pourrait leur valoir quinze ans d'emprisonnement. Toutes leurs demandes de libération conditionnelle ont été rejetées.

Onze lauréats de prix Nobel ont lancé un appel à Vladimir Poutine afin que les charges pesant sur les militants soient abandonnées. Vendredi, une manifestation en faveur de Greenpeace a eu lieu dans la capitale russe. Lors d'une conversation téléphonique, la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant