Grèce : voter oui ou non ? Tout le monde en parle

le
0
Les Grecs voteront-ils pour, contre, et surtout iront-ils voter ?
Les Grecs voteront-ils pour, contre, et surtout iront-ils voter ?

Poissonnier au marché central d?Athenas Road, Georges Chousselas solde ses loups de mer. « Les clients sont là, mais ils n?achètent que des poissons bon marché ou surgelés. Ce n?est pas dû au contrôle des capitaux. Les familles ont souvent deux cartes de crédit, ce qui leur permet de retirer 120 euros par jour. C?est largement suffisant pour faire son marché. Mais les gens font des économies. »  Son voisin d'étalage, Dionysios Eggelopoulos, a vendu tous ses anchois et ferme boutique, faute de marchandise. « J?ai tout liquidé parce que j?ai vendu à moitié prix. » Entre les deux, le sujet est évidemment le référendum de dimanche. « Je vote non sans hésiter, affirme Georges. Ce que nous vivons depuis cinq ans est inhumain. L?Europe nous demande de rembourser de l?argent qu?on n?a pas et qu?on ne pourra pas avoir. Je vote non pour arrêter cette folie tout en restant dans l?Euro. »  Si en revanche Dionysios votera oui, c?est en partie parce que Tsipras l?a déçu. « Il est comme les autres politiciens : il a promis la lune et il n?a rien tenu. Et si on a des dettes, on doit les rembourser. J?espère que nous aurons un nouveau gouvernement dès la semaine prochaine. »

Des affiches « OXI » sur les murs

Constantin Kolcossis est volontaire dans une « clinique sociale », comme il en existe une quinzaine à Athènes, qui soigne gratuitement et distribue des médicaments...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant