Grèce : violences à Athènes contre le plan de rigueur

le
0
Des heurts ont éclaté mercredi soir à Athènes devant le Parlement grec, où les députés doivent voter, d'ici à minuit, un nouveau plan de rigueur de 18 milliards d'euros.

Athènes

Les députés grecs doivent voter avant mercredi soir, minuit, un nouveau plan de rigueur de 18 milliards d'euros sur trois ans, exigé par les créanciers internationaux du pays (UE, BCE, FMI). Malgré des débats houleux au Parlement et la colère de la rue, où des violences ont éclaté en fin de journée avec la police, le troisième «mémorandum» devrait être adopté dans la nuit, conformément aux v½ux du premier ministre, Antonis Samaras.

Reste à savoir s'il sera réellement appliqué, tant la population est en colère contre les mesures d'austérité. «Nous allons mourir étouffés par cette rigueur! Il faut effacer la dette!», lance Fanis, un ingénieur au chômage, venu manifester avec des milliers de compatriotes, devant le Parlement, à Athènes. «On sait déjà que les dép...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant