Grèce : vers un deuxième plan d'aide de 110 milliards

le
0
Le premier ministre grec a déclaré que ce «prêt gigantesque» en négociation à Bruxelles serait «similaire» au premier. Pour en profiter, la Grèce doit adopter un nouveau plan de rigueur et de privatisations.

Rebelote. L'union européenne et le Fonds monétaire international sont sur le point d'allouer un deuxième prêt «similaire» au premier de 110 milliards d'euros, accordé au printemps dernier, a indiqué ce vendredi le premier ministre Georges Papandréou. «C'est un prêt gigantesque» qui est actuellement en négociation, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse donnée à l'occasion du Conseil européen des chefs d'État et de gouvernement. «Le second prêt -je ne peux donner de chiffre particulier- pourrait être l'équivalent (du premier)».

Concocté conjointement par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, il aurait pour objet de subvenir aux besoins de financement du pays jusqu'en 2014. Athènes ne peut plus, contrairement aux autres États, recourir au marché pour financer sa dette. Les taux d'intérêt sont insoutenables -ils dépassent les 20% sur les obligations à deux ans, les investisseurs jugeant trop risqué d'y placer leur argent.

Par...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant