Grèce : Valls fustige les «analyses trop rapides» de Sarkozy

le
4
Grèce : Valls fustige les «analyses trop rapides» de Sarkozy
Grèce : Valls fustige les «analyses trop rapides» de Sarkozy

Retour à l'envoyeur. Alors que Nicolas Sarkozy fustige le «pronostic isolé» de François Hollande sur la crise grecque dans une interview au «Monde» de ce mercredi, Manuel Valls lui a sèchement répliqué lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée.

Après avoir réaffirmé qu'un «accord est toujours possible» et que «la place de la Grèce est dans la zone euro» -alors que Sarkozy estime que «la Grèce a suspendu de fait son appartenance à la zone euro»- le Premier ministre charge. Et invite, «en ces heures très délicates de discussion», «chacun à faire preuve de retenue de responsabilité et de sang-froid».

«De telles déclarations sont contre-productives»

Valls insiste : «Je veux m'inscrire en faux contre toutes les déclarations, notamment d'un ancien président de la République qui déclare que la Grèce est sortie de fait de la zone euro. Ces polémiques, ces analyses trop rapides, nuisent au débat.» Dans l'hémicycle, il sermonne : «De telles déclarations sont contre-productives et ne sont pas responsables au regard de l'urgence dans laquelle nous nous trouvons.» Remous sur les bancs de la droite.

Histoire d'enfoncer le clou, Manuel Valls va jusqu'à louer les rivaux de Sarkozy. «Je veux saluer en revanche les déclarations responsables de trois anciens Premiers ministres, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon, qui savent que dans ces moments-là, où se joue aussi le destin de l'Europe, chaque déclaration compte surtout quand elle vient de la France», glisse-t-il, sous l'oeil impassible de Fillon.

Alors que la Grèce est en défaut de paiement depuis mardi soir, Sarkozy a estimé dans «Le Monde» que «maintenant, la question la plus urgente, c'est de protéger la zone euro». Or, selon lui, «aucune réflexion sérieuse n'a été menée sur la nécessité de renforcer le gouvernement économique de la zone euro» depuis le début de l'année. Le président des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xk8r le mercredi 1 juil 2015 à 17:19

    falcon valls qui éructe !

  • M4958114 le mercredi 1 juil 2015 à 17:16

    c'est vrais que sarko vole très bien !

  • pichou59 le mercredi 1 juil 2015 à 17:11

    ça ne vole pas haut manolo?

  • frk987 le mercredi 1 juil 2015 à 17:01

    Pauvre Manolo, t'as même pas le niveau pour être instituteur...c'est ça le drame du copinage chez les socialos !!!!