Grèce : une facture de 600 millions par an pour la France

le
3
Ces chiffrages ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Deux mesures devraient impacter le budget de l'État français. » L'UE et le FMI allègent la dette grecque de 40 milliards

Comment renvoyer aux calendes grecques le remboursement d'une partie substantielle de la dette d'Athènes sans que cela coûte apparemment aux créanciers? C'est la quadrature du cercle à laquelle sont parvenus cette nuit les ministres des Finances de l'Eugroupe, avec la participation de Christine Lagarde pour le FMI et de Mario Draghi pour la BCE.

«L'accord est habile dans la mesure où il conduit à une véritable restructuration des engagements d'Athènes vis à vis de ses créanciers publics, sans qu'à aucun moment on ne parle d'effacement du principal», analyse un économiste de banque. «Pour les finances publiques françaises cela devrait correspondre à un surcoût de l'ordre de 600 millions d'euros par an, dans un premier temps», poursuit cet analyste spécialiste de la zone euro...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le mardi 27 nov 2012 à 16:55

    ayrault ferai mieux de s'occuper de cette facture que de construire son ayraultport !

  • zonat le mardi 27 nov 2012 à 15:35

    et pendant ce temps la, la dette publique monte, le chomage aussi, et le temps est d un grisatre automnal

  • am013 le mardi 27 nov 2012 à 14:19

    Moi je refuse de payer...et puis quoi encore !