Grèce-Tsipras prête serment, parle de la crise migratoire

le
0

(Actualisé, déclarations sur la crise migratoire) ATHENES, 21 septembre (Reuters) - Au lendemain de la victoire de son parti de la gauche radicale Syriza aux élections législatives en Grèce, Alexis Tsipras a prêté serment comme Premier ministre lundi en fin d'après-midi à Athènes. Contrairement à la coutume, la cérémonie, au cours de laquelle le Premier ministre a juré de respecter la Constitution grecque, s'est déroulée en l'absence de dignitaires religieux. Prenant la parole, Alexis Tsipras a évoqué la crise migratoire, affirmant que tous les Etats européens devaient aider les pays qui se trouvent en première ligne face à l'afflux de migrants. "La Grèce est l'un des premiers pays à recevoir ces migrants et malheureusement l'Europe n'a pas pris de mesures pour protéger ces pays d'une vague migratoire qui a pris des dimensions incontrôlées", a-t-il dit. "Il est nécessaire que l'Europe s'occupe de ce problème (...) et que chaque Etat membre assume sa part de responsabilité", a-t-il insisté. Alexis Tsipras, qui remettait dimanche son mandat en jeu en Grèce, a gagné son pari en remportant un succès électoral plus net que prévu, qui lui donne une nouvelle légitimité au moment d'appliquer le troisième plan d'aide financière accordé par les partenaires d'Athènes. Avec 35,47% des suffrages et 145 élus au Parlement, Syriza est en léger recul par rapport aux élections du 25 janvier qui l'avaient propulsé au pouvoir mais il ne perd que quatre sièges et réussit une performance que n'avaient pas vu venir les instituts de sondage. (Karolina Tagaris, Michele Kambas et Renee Maltezou; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux