Grèce : Samaras brandit la menace d'une sortie de l'euro

le
0
Le premier ministre, Antonis Samaras, a évoqué devant le Parlement le risque d'une sortie de l'euro si le plan d'austérité n'était pas voté.

À la veille d'une semaine décisive pour la Grèce, le premier ministre conservateur Antonis Samaras a renoué avec des accents dramatiques, évoquant devant le Parlement à Athènes le risque d'une sortie de l'euro si le plan d'austérité n'était pas voté. «Nous devons sauver le pays de la catastrophe (...) si nous échouons à rester dans l'euro, rien n'aura de sens», a-t-il affirmé devant les dé­putés.

Les efforts budgétaires demandés par les créanciers internationaux du pays (UE, BCE, FMI) s'élèvent à 18 milliards d'euros. Alors que la Grèce est exsangue, Samaras a appelé les partis socialiste, Pasok, et de gauche modérée, Dimar, à rester engagés dans la bataille pour «servir les intérêts suprêmes de la nation».

Le débat devant le Parlement grec durera une semaine. Des votes cruciaux sont attendus mercredi - su...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant