Grèce : retour sur une semaine de chaos politique

le
0
DÉCRYPTAGE - Les chicaneries politiques continuent, alors que l'Europe attend toujours de la Grèce un «oui» massif au plan de sauvetage du 27 octobre.

(De notre envoyé spécial à Athènes)

Dix jours après qu'un sommet de l'Union européenne lui a offert un nouveau et généreux plan d'aide (130 milliards de prêts bonifiés supplémentaires et effacement de 50% de ses dettes bancaires), la Grèce n'est toujours pas parvenue à donner une réponse positive à ses partenaires européens. Les chicaneries politiques qui se poursuivent à Athènes ont désormais le don d'exaspérer les Européens du Nord. L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder vient de déclarer tout haut ce que pensent la quasi-totalité de ses compatriotes : « La Grèce n'aurait jamais dû rentrer dans la zone euro ! ».

Quatre jours après être rentré du Sommet de Bruxelles, le premier ministre grec George Papandréou avait annoncé inopinément qu'il soumettrait à référendum l'accord européen historique du 27 octobre. Une annonce calamiteuse, qui provoqua la panique des marchés, la stupéfaction des chefs d'Etat et de gouvernement européens, la colè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant