Grèce : pour l'OMS, la moitié des infections par le VIH sont volontaires

le
0
L'organisation mondiale a publié ce mardi un communiqué afin de s'excuser pour cette «énorme erreur d'édition».

«Une énorme erreur d'édition». En septembre dernier, l'Organisation mondiale de la santé publiait un très sérieux rapport intitulé: «Étude sur les déterminants sociaux de la santé et la fracture sanitaire dans la Région européenne de l'OMS». L'OMS y expliquait notamment, dans un encadré (p.112) sur l'impact de la crise financière en Grèce, que dans ce pays «les taux de VIH et la consommation d'héroïne ont augmenté de façon significative, la moitié environ des nouvelles infections par le VIH étant volontaires afin de permettre aux personnes de recevoir 700 euros d'avantages sociaux par mois et l'admission plus rapide dans des programmes de substitution aux drogues».

Un constat si choquant qu'il semblait difficile à croire. L'OMS ne s'est rendu compte de la bourde que lundi, quand des journaux en ont fait les gros titres, comme Foxbusiness ou le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant