Grèce-Paris incite les touristes à prévoir espèces et médicaments

le , mis à jour à 11:48
1

PARIS, 8 juillet (Reuters) - La France conseille à ses ressortissants envisageant de se rendre en Grèce de prévoir suffisamment d'espèces et de prendre les médicaments nécessaires en raison d'un risque de pénurie provoqué par l'absence d'accord entre Athènes et ses créanciers. Les retraits bancaires sont limités à 60 euros par jour depuis une semaine en Grèce pour les Grecs en raison du gel par la Banque centrale européenne (BCE) de la fourniture de liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques. Si cette mesure ne concerne pas les personnes possédant une carte de crédit émise dans un pays étranger, le risque pour les touristes de se retrouver en difficulté existe, souligne le ministère des Affaires étrangères sur son site internet. "En raison des risques actuels d'attente aux distributeurs automatiques de billets, voire d'interruption momentanée du service de certains d'entre eux, il est recommandé aux touristes se rendant en Grèce de se munir d'espèces suffisantes", peut-on lire dans la rubrique Conseils aux voyageurs. "Il est constaté qu'un nombre grandissant de commerçants refusent actuellement (la carte bancaire-NDLR) et demandent des espèces en règlement des achats ou des prestations hôtelières", poursuit le Quai d'Orsay qui conseille donc aux touristes de vérifier au préalable que le vendeur accepte les règlements par carte bancaire. Concernant les médicaments, les voyageurs sont incités à "emporter avec eux les médicaments nécessaires, ainsi que l'ordonnance correspondante", les stocks de médicaments et de matériel médical ayant tendance à s'épuiser dans les hôpitaux et les pharmacies. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le mercredi 8 juil 2015 à 12:53

    N'allez pas fourguer votre fric à la Grèce, elle nous en pique suffisamment comme çà.