Grèce: nouveau bras de fer sur la dette

le
0
Les négociations de réduction de la dette grecque avec les créanciers privés reprennent ce mercredi.

Après le coup de théâtre de vendredi dernier, interrompant les négociations de réduction de la dette grecque, le bras de fer recommence ce mercredi entre Athènes et ses créanciers privés. Il s'agit là d'un véritable coup de poker pour le gouvernement grec qui veut faire mentir les agences de notation comme Standard & Poor's et Fitch, et éviter le défaut de paiement imminent.

Depuis l'accord de Bruxelles du 27 octobre 2011, Athènes négocie pour restructurer sa dette de 100 milliards d'euros au minimum, en demandant aux détenteurs d'obligations d'État de réduire volontairement leurs avoirs de 50% (haircut). Mais ces négociations, appelées PSI (private sector involvement), sont dans l'impasse. «Elles risquent de ne pas aboutir au final», confie Yannis Stournaras, du think-tank IOBE. «Le FMI craint que les 50% ne soient pas suffisants pour rendre la dette viable. C'est la raison pour laquelle il a demandéun effort supplémentaire aux créanciers privés. Il fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant