Grèce : Nicolas Sarkozy plaide en faveur d'un compromis

le , mis à jour le
2
Nicolas Sarkozy prône un accord avec entre la Grèce et les créanciers européens.
Nicolas Sarkozy prône un accord avec entre la Grèce et les créanciers européens.

Alors que la Grèce risque de sortir de la zone euro, le patron des Républicains s'est exprimé sur le plateau de TF1 ce mercredi. C'est la première fois que l'ancien président de la République livre son analyse depuis la victoire du non au référendum grec.

Face à Gilles Bouleau, Nicolas Sarkozy prône un accord avec les créanciers européens : « Tout doit être fait pour trouver un compromis », a-t-il lancé, tout en affirmant que ce dernier « ne doit pas détruire la crédibilité des 18 autres pays membres de la zone euro ». « Il y a eu beaucoup de souffrance en Grèce, c'est vrai, mais il y a eu beaucoup de souffrance en Europe aussi », a-t-il tenu à rappeler. Le chef des Républicains a d'ailleurs insisté sur l'aide européenne et française à la Grèce : « L'Europe a supprimé 200 milliards d'euros de la dette. Aujourd'hui, les Grecs doivent 45 milliards d'euros à la France. C'est 2 300 euros par famille. »

« Les fonctionnaires grecs partent à la retraite à 57 ans »

Selon lui, la faute revient incontestablement au gouvernement grec : « La question est de savoir si cette dette va continuer à augmenter parce que ce gouvernement d'extrême gauche refuse de faire les réformes que les autres pays en Europe ont faites ». Et de rappeler que « les fonctionnaires grecs partent à la retraite à 57 ans, 56 pour certains d'entre eux. On ne paie pas d'impôts sur les îles grecques. L'Église ne paie pas d'impôts et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4947935 le jeudi 9 juil 2015 à 07:56

    Les grecs doivent des milliards à la France... que la France a empruntés!... car elle ne les avaient pas !!!

  • KENTOF le mercredi 8 juil 2015 à 22:47

    MDR faite comme je dis mais pas comme j'ai fait