Grèce : Nicolas Sarkozy défend le plan européen

le
0
Après l'annonce d'un référendum en Grèce sur le plan d'aide du pays, le président français a jugé que l'accord de la zone euro, négocié à l'arraché la semaine dernière, constituait «la seule voie possible» pour Athènes. Avec une vidéo BFMTV

Après que Georges Papandreou a déclenché un véritable séisme en annonçant lundi soir l'organisation d'un référendum et d'un vote de confiance sur le plan d'aide adopté jeudi dernier, Nicolas Sarkozy a réagi à l'issue d'une réunion interministérielle à l'Elysée. Pour le président français, il n'est pas question de revenir sur l'accord européen destiné à réduire la dette d'Athènes: celui-ci constitue «la seule voie possible» pour la Grèce a-t-il affirmé. «Donner la parole au peuple est toujours légitime, mais la solidarité de tous les pays de la zone euro ne saurait s'exercer sans que chacun consente aux efforts nécessaires», a ajouté le président français.

Vidéo BFM. Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil. brightcove.createExperiences(); Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Plus tôt dans la journée, l'annonce du référendum a entrainé une nouvelle chute des marchés boursiers européens. Pris au dépourvus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant