Grèce-Mesures pour limiter le nombre de migrants dans les îles

le
0
    ATHENES, 17 août (Reuters) - La Grèce souhaite mettre en 
place de nouvelles mesures pour réduire la surpopulation dans 
les camps de réfugiés sur ses îles afin d'apaiser les tensions 
et d'y améliorer les conditions de vie, a rapporté mercredi un 
responsable du gouvernement. 
    Plus de 10.700 migrants vivent sur cinq îles grecques, qui 
ne peuvent en accueillir que 7.450, selon des données du 
gouvernement. 
    L'association Save the children a indiqué que ceux-ci 
vivaient dans la saleté et dans "des conditions dangereuses". 
Selon l'ONG, 3.800 enfants sont réfugiés sur ces îles. 
    Un membre de l'association Arsis, qui vient en aide aux plus 
jeunes, a indiqué qu'il n'y avait que 728 lits disponibles en 
Grèce pour 3.168 mineurs isolés. 
    La Grèce projette de construire de nouvelles installations 
pour y héberger les migrants qui se trouvent sur ses îles ou 
dans d'autres sites temporaires. 
    "Nous allons vers une procédure de décongestion tout en 
accélérant le traitement des demandes d'asile", a déclaré un 
responsable du gouvernement grec, sous couvert d'anonymat.  
    "Nous faisons face à beaucoup de problèmes sur les îles. Les 
personnes s'y sentent prises au piège et la désillusion 
augmente. Elles sont proches de concrétiser leur rêve 
d'atteindre l'Europe, mais cela n'est pas arrivé", a-t-il 
souligné. 
    En comptant les réfugiés dans les îles, 57.679 migrants se 
trouvent bloqués en Grèce, contre 42.000 en mars. Les centres 
d'accueil peuvent recevoir 61.409 personnes. 
    L'arrivée de migrants sur les côtes grecques a diminué 
depuis l'accord entre l'Union européenne et la Turquie, même si 
leur nombre a augmenté quelque peu ces dernières semaines. Cette 
légère hausse n'a toutefois rien à voir avec l'afflux quotidien 
de centaines, voire milliers de migrants, l'année dernière. 
 
 (Laura Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant