Grèce : les scénarios d'une expulsion de la zone euro

le
0
Si l'UE n'a aucun recours légal pour faire sortir son maillon le plus faible de la monnaie commune, elle dispose d'autres moyens pour ne guère lui laisser de choix.

Une sortie de la Grèce de la zone euro n'est plus taboue. Si Angela Merkel et François Hollande ont répété que le pays devait à tout prix rester dans la monnaie commune, d'autres dirigeants européens et hauts cadres de la BCE évoquent ouvertement la possibilité d'un «divorce à l'amiable».

C'est le score record de Syriza aux législatives du 6 mai qui a remis le sujet sur le tapis. Car le parti de gauche radicale a fait sa campagne sur le rejet des mesures d'austérité exigées en contrepartie du sauvetage financier du pays. Les principaux partis élus au Parlement ayant été incapables de former un gouvernement de coalition, un nouveau scrutin est prévu le 17 juin. Si Syriza en sort victorieux et tient sa promesse électorale, l'UE pourrait bien vouloir sanctionner le pays rebelle en l'expulsant de la zone euro. Etre indulgent avec un État refusant de tenir ses engagements établirait en effet un dangereux précédent que les marchés financiers ne manqueraient pas de r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant