Grèce : les leçons du professeur DSK

le
8
Dominique Strauss-Kahn était partisan, en 2011, d'une restructuration de la dette grecque détenue par les Européens.
Dominique Strauss-Kahn était partisan, en 2011, d'une restructuration de la dette grecque détenue par les Européens.

C'était le 18 septembre 2011. Dominique Strauss-Kahn s'exprime pour la première fois à la télévision française après l'affaire du Sofitel de New York, le 14 mai. Il livre sa version de l'histoire devant Claire Chazal dans le journal de 20 heures de TF1. Mais l'ancien directeur général du FMI ne peut s'empêcher de glisser quelques mots sur la crise européenne et le cas grec. Et, malgré ses ennuis judiciaires, le professeur Strauss-Kahn met les pieds dans le plat. Des propos qui prennent tout leur relief près de trois ans et demi plus tard.

"La dette grecque, on voit bien qu'elle est massive et qu'il faut la réduire à tout prix, sauf au prix de la stagnation, voire la récession. Le chemin de crête est difficile. Comment réduire la dette et ne pas entraîner l'économie dans la stagnation ? Ce chemin de crête, il faut bien le dire, les Européens ont du mal à le suivre. Pourquoi ? Parce qu'ils ne veulent pas prendre la mesure du problème", analyse celui qui avait pourtant coprésidé, en tant que directeur général du FMI, la mise en place du premier plan d'aide de 110 milliards d'euros de prêts en échange d'une baisse drastique des dépenses et des réformes, un an et demi plus tôt.

"Tout le monde doit prendre sa perte"

Son analyse de l'époque n'a toutefois pas pris une ride. "(La Grèce) s'est appauvrie. On peut dire les Grecs paieront tout seuls, mais ils ne peuvent pas ! Ou on peut dire, parce que nous sommes dans une union, nous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mardi 10 fév 2015 à 16:29

    Au zinc du coin, le poivrot de service dit la même chose......

  • abertoni le mercredi 4 fév 2015 à 15:30

    Le prof DSK est ce jour sur la sellette

  • ratapon le jeudi 29 jan 2015 à 15:16

    1ère leçon: Comment se faire emmancher

  • dotcom1 le mardi 27 jan 2015 à 14:39

    Une conversation au café du commerce nous en aurait appris autant.

  • M7093115 le mardi 27 jan 2015 à 14:30

    DSK ultime mission à Athène ......

  • mucius le mardi 27 jan 2015 à 13:46

    DSK : Le fonds qu'il gérait a fait faillite! Ses conseils ont autant de valeur que le solde de son fonds = ZERO

  • m.bouil4 le mardi 27 jan 2015 à 13:46

    Arrêtez de parler de ce type. Il doit sortir des écrans une fois pour toutes.

  • rouches le mardi 27 jan 2015 à 13:23

    La Grèce est en croissance, la Grèce a un excédent primaire au niveau de son budget, alors tout n'est pas rose mais les résultats sont tangibles. Et avec la croissance, le taux d'endettement pourrait baisser assez rapidement, sauf si évidemment la Grèce se met à dépenser 12 milliards de plus par an. Faire avec a Grèce comme les États-Unis ont fait avec Détroit (aides directes et pas des prêts, mise sous tutelle) aurait été plus efficace mais on n'a pas les institutions européennes pour ça.